Adolphe Ogouyon : "C'est la première fois depuis que je suis à Albi que l'on renverse la vapeur"

Adolphe Ogouyon : "C'est la première fois depuis que je suis à Albi que l'on renverse la vapeur"

Le - Réactions - Par

Adolphe Ogouyon, entraîneur des féminines d'Albi, a réagi, dans "La Dépêche", au succès de son équipe, dimanche, à Blanquefort, face aux Girondines (2 à 1). Moins amer, forcément, que Jérôme Dauba, son homologue bordelais, Ogouyon savoure.


« C'était un match hyper compliqué sur un terrain indigne de la D1 féminine. On se plaint du terrain à Albi mais là c'était trois fois pire… Bordeaux nous a posé beaucoup de problèmes en première mi-temps, on était à la rue que ce soit en défense ou en attaque, même si on a eu une grosse occasion en première mi-temps. On n'était pas vraiment dans notre match. En seconde période, on revient avec de bien meilleures intentions, avec notamment plus d'intensité et d'agressivité, car on n'avait pas le choix, on était relégables à la mi-temps. Bordeaux nous a agressés, à la limite de l'agression physique. À partir du moment où nous aussi nous avons augmenté notre intensité, nous nous sommes procurés beaucoup d'actions de but. Le pénalty qui nous a permis d'égaliser est justifié et nous a permis de remettre la pression sur Bordeaux, qui devait alors se découvrir, ce qui nous a laissé des opportunités de contres. Le but de Saulnier intervient d'ailleurs suite à un contre.


On a fait un très, très grand pas vers le maintien. Le groupe a répondu présent. Je félicite les filles car, pour l'anecdote, c'est la première fois depuis que je suis à Albi que l'on renverse la vapeur. Cela montre que les filles ont grandi et que notre équipe devient mature. Maintenant, on a deux semaines de récupération avant de se déplacer à Guingamp. »

Adolphe Ogouyon : "C'est la première fois depuis que je suis à Albi que l'on renverse la vapeur"

Contenu sponsorisé

En continu