Alain Anziani : "Il faut donner la chance aux Girondins de pouvoir survivre"

Alain Anziani : "Il faut donner la chance aux Girondins de pouvoir survivre"

Le - Réactions - Par

Lors du précédent conseil de Bordeaux-Métropole, Alain Anziani a expliqué le choix adopté d'étaler les échéances dues par le club vis à vis du Stade Matmut-Atlantique. Le président de l'organisation publique détaille notamment les conséquences financières atténuantes d'un scénario contraire : 

"Je le dis aussi tel que nous le pensons, si nous n'avions pas fait cet effort, les difficultés financières auraient été pour nous. Si on ne permet pas aux Girondins d'éviter le redressement judiciaire, il se passe deux conséquences. La première c'est que la dette de 5M€ est effacée. La deuxième c'est que si les Girondins jouent en Ligue 2 ou en DH, ils ne pourront évidemment pas payer le loyer du Stade. On aura également perdu de l'argent. C'est un geste en faveur du sport, du redressement sportif et des Girondins auxquels nous sommes tant attachés, mais c'est aussi une mesure de bonne gestion que d'avoir permis cet étalement. On peut avoir beaucoup d'interrogations sur la suite. Toujours est-il qu'il y a un repreneur, plein de dynamisme, dont on connait les qualités, son parcours, son modèle économique. Je dis simplement que nous n'avions pas d'autres solutions que celle-ci. Il faut donner la chance aux Girondins de pouvoir survivre."

Retranscription faite par nos soins

Alain Anziani : "Il faut donner la chance aux Girondins de pouvoir survivre"

Contenu sponsorisé

En continu