Ali Benarbia : "Ce match (FCGB - OM), c’était LE match de cette année-là"

Ali Benarbia : "Ce match (FCGB - OM), c’était LE match de cette année-là"

Le - Anciens- Par

Samedi, durant 1h, RMC s'est replongé avec passion dans le Bordeaux champion de France 1998-99.

Ali Benarbia, ancien meneur de jeu du FCGB cette saison-là (sa seule au club), fut le plus bavard des invités. Il a notamment donné ses souvenirs du fameux 4-1 collé à l'Olympique de Marseille, en janvier, alors que Bordelais et Phocéens luttaient pour la première place et que, en fin de parcours, les Marine et Blanc ont été sacrés avec 1 point d'avance sur l'OM.

"Pour en revenir à ce match contre Marseille, à 4-0 il y a encore une magnifique action de notre part. J’envoie Lilian Laslandes seul face à Stéphane Porato, et même là j’étais agacé car Lilian a tout le temps et ouvre bien son pied, mais il la met au-dessus. Le 5-0, ça les aurait encore plus assassinés, et nous ça nous aurait fait encore plus de bien après pour rentrer dans cette seconde période. La preuve en est, d'ailleurs, car en seconde mi-temps on ne marque pas de but et eux ils en marquent un (par... Christophe Dugarry). Mais bon, le tournant était déjà fait pour nous. En tout cas, ce match-là, c’était LE match de cette année-là, à ce moment-là, car c’était plus ou moins le moment de savoir qui était le plus fort. On avait fait match nul chez eux (2-2), et je pense que nous, dans nos têtes, le but c’était surtout de montrer à nos supporters - au cas où ils n'auraient pas cru en nous en début de saison - qu’on avait les capacités, les qualités techniques et les qualités mentales et physiques pour d’une battre l’OM qui n’avait pratiquement que des internationaux et de deux, surtout, montrer qu’on avait toutes les qualités pour aller au bout. (...) Je rajoute aussi que, pour moi, une équipe ne peut pas réussir autant si elle n'a pas dans ses rangs des éléments comme François (Grenet), pour incarner son âme, lui qui représentait vraiment les Girondins. Je pense que tous les grands clubs, ou en tout cas la plupart, ont besoin de ce genre de joueurs du cru pour réussir."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu