Ali Benarbia : "Ce n'est pas un but, c'est une patate !" (Lens - FCGB 99)

Ali Benarbia : "Ce n'est pas un but, c'est une patate !" (Lens - FCGB 99)

Le - Anciens- Par

Durant une émission spéciale, samedi, pour RMC, l'ex meneur de jeu - avec Johan Micoud - des Girondins de Bordeaux champions de France 98-99, Ali Benarbia, s'est souvenu de plein de choses autour de ce championnat : la force générale du FCGB d'alors, le 4-1 contre Marseille (futur dauphin des Marine et Blanc), la fête à Lescure après le titre arraché à Paris... mais aussi le succès 4 à 2 à Lens. Ce weekend-là, à l'approche de la fin de saison, l'OM perdait chez le PSG pendant que les Girondins d'Élie Baup gagnaient dans le Nord et repassaient devant les hommes de Rolland Courbis.

Un tournant très important, dont Ali Benarbia a surtout retenu le but lointain d'un Sylvain Wiltord qui avait la rage de vaincre :

"Cette victoire à Lens est encore un très gros tournant, en effet, même si ce n'est pas le match du titre non plus. Mais on est alors proche de la fin de saison, et l'équipe a encore su démontrer toute sa qualité. Et son envie aussi, car ça a été dur, très dur. Mais on le savait. Le but de Sylvain pour le 3-2 ? Ce n'est même pas un but, c'est une patate qu'il met ! Mais toute cette action, c'était complètement un régal de la voir, comme la tête de Sylvain à la fin. Moi, j'étais suspendu, mais j'avais quand même fait le déplacement au stade Bollaert avec le groupe. Dans les tribunes, je n'ai pas arrêté de sautiller tellement ce but était exceptionnel. Il fait partie de ces actions que nous et les supporters on retiendra, tout le temps, car c'est une belle image."

Cette saison-là, l'ancien rennais et futur joueur d'Arsenal finira meilleur buteur de la D1 (22 réalisations), pendant que Bernarbia et Lilian Laslandes (auteur de 15 buts, également) finiront co-meilleurs passeurs décisifs, avec 12 offrandes chacun.

Retranscription faite par nos soins

En continu