Ali Benarbia met en avant le caractère du Bordeaux champion de France 99

Ali Benarbia met en avant le caractère du Bordeaux champion de France 99

Le - Anciens- Par

Lui aussi pour RMC, l'ancien milieu offensif des Girondins de Bordeaux pendant une seule saison, Ali Benarbia, a raconté ses souvenirs de cette belle année 1998-99 conclue par un titre de champion de France de D1 :

"Cette équipe n’aurait pas pu être championne de France si, déjà, elle n’avait pas pris du plaisir tous les jours à l’entrainement, car au quotidien on aurait dit une bande de gamins du centre de formation et non pas dans une équipe pro. A tous les 'toros', en début d’entrainement, c’était une rigolade, tout le temps ! Donc je pense qu'on n’aurait pas pu être champions si chaque joueur à chaque poste n’avait pas fait la saison qu’il a faite. Pour parler par exemple de François Grenet - un joueur du cru, dont tous les clubs ont besoin -, il fait une saison complète sans se blesser et en étant bon tout le temps. Mais à chaque poste, tu avais ça. C'était pareil pour Ulrich Ramé, comme pour Johan Micoud, qui fait sa meilleure saison à Bordeaux cette année-là. Et, qui plus est, tu avais des joueurs de caractère, comme François Grenet, Nisa Saveljic, Sylvain Wiltord - lui aussi il faut se le farcir ! -, même Kaba Diawara quand il n’est pas content, et Lilian Laslandes aussi ; puis Élie Baup également pour tous nous gérer. Donc, tout ça, ça te fait des joueurs et un groupe avec du caractère, qui font que tu vas jusqu’au bout. Sinon, sans ça, à un moment ou à un autre, si tu n’as pas Micoud, Grenet ou  Pavon pour mettre le 'Holà' à un moment ou à un autre, tu ne passes pas ! Et donc, ces fameux deux ou trois points que tu perds à cause de ça, et je l'ai aussi connu ailleurs en voulant être champion, ça fait que tu peux ne pas être champion. Donc à la fin... bah tu pleures."

Retranscription faite par nos soins

En continu