Andréa Lardez : "En six années aux Girondins, il s'est passé beaucoup de choses !"

Andréa Lardez : "En six années aux Girondins, il s'est passé beaucoup de choses !"

Le - Réactions- Par Lucas

Dans l'émission Top Marine & Blanc (ARL), Andréa Lardez s'est exprimée sur le chemin parcouru par la section féminine des Girondinsde Bordeaux, qui vie désormais sa sixième année. 

La latérale bordelaise raconte tous ces événements qui composent son histoire et affirme qu'ils resteront graver longtemps en elle : 

"Il s’est passé pas mal d’années depuis Blanquefort mais en réalité pas tant que ça puisque la section féminine des Girondins de Bordeaux est assez récente. Il s’est en revanche déroulé beaucoup de choses en six années. Une montée en D1, un maintien et petit à petit, des places grappillées au classement général, jusqu’à la saison dernière ou l’on termine troisième et cette année durant laquelle on dispute les tours préliminaires de la Ligue des Champions. C’est une section toute jeune, c’est encore un parcours un peu bref à mes yeux, mais qui a déjà connu pas mal de choses."

"Je pense que le passage de Blanquefort aux Girondins de Bordeaux, qui est le plus gros club d’Aquitaine, a été un moment très fort.  On n’y croyait pas tellement. L’année de la montée à Saint-Malo avec les supporters et se maintenir la saison suivante avec ces mêmes supporters, ça a été des moments très forts. Après effectivement, le moment le plus récent c’est ce match retour contre Wolfsburg à domicile. On a pu partager cela avec beaucoup de supporters, avec beaucoup de monde. Je pense que ce sont les quelques moments qui resteront gravés en moi longtemps."

"Une anecdote ? Il y en a pas mal dont certaines que je ne peux pas raconter ! (rires). Il y a notamment eu des entraînements le soir ou on finissait à je ne sais quelle heure. On s’entraînait dans la boue, on rentrait le soir, on lavait nos affaires et on revenait le lendemain avec la tenue qui était encore mouillée. C’était sacrément amateur et c’était vraiment le tout début de la section. Je pense que ce sont des choses que l’on n’oubliera pas. On a connu cela et maintenant on voit l’évolution."

Retranscription faite par nos soins

En continu