Battiston : "Bien connaître le niveau CFA n'est pas simple"

Battiston : "Bien connaître le niveau CFA n'est pas simple"

Le - National 2 - Par

10ème sur 16 après 9 journées de CFA, la réserve des Girondins patine après un bon début de saison. Leur entraîneur Patrick Battiston était sur le plateau de Girondins TV ce lundi pour expliquer tout ça :

"Il y a beaucoup d'éléments et de paramètres. On peut dire qu'on est nuls car les résultats ne sont pas bons. Ça se fait... Mais c'est récurrent chaque année. Il faut apprécier les choses et savoir les analyser. On a une équipe très jeune, avec 12-13 joueurs qui peuvent encore évoluer en U19. Ce n'est pas une excuse, c'est juste prendre conscience des choses. Comme j'ai un effectif important, certains redescendent car ils ont besoin de compétition. Ce weekend 4 joueurs sont allés en U19 et 3 ont marqué (victoire 3-0 à Changé, but d'Ounas, Alcéus et Shamal).

Bien connaître le niveau CFA n'est pas simple. Il y a des équipes matures en face. Contre Nantes et Lorient on a commis des erreurs alors qu'on pouvait gérer différemment. Mais l'équipe progresse et a envie de travailler. Le prochain match contre Limoges sera l'occasion de prendre les points nécessaires. Il y a 2-3 ans, nous étions dans les bas-fonds du classement et avions terminés 5ème, mais les choses ne se rééditent pas facilement. Il faut qu'on soit vigilant pour que la roue tourne bien et qu'on soit dans le premier tiers du championnat. Voilà ce qu'on aimerait. Mais, plus encore, on voudrait que les jeunes prennent en maturité pour tutoyer les pros et répondre aux attentes si on fait appel à eux. L'enjeu est surtout là.

(...) La période est difficile car on enchaîne des périodes où on joue et d'autres où on ne joue pas. Il faut travailler en conséquences aux entraînements avec des séances intenses pour mieux réagir et garder le rythme des matches. On ne doit pas laisser le temps passer. Un joueur qui signe deux ans comme stagiaire pro il doit se montrer rapidement et ne pas attendre pour qu'on voit qu'il peut être au niveau si les professionnels ont besoin de lui, sans forcément parler tout de suite de se faire une place dans le groupe."

Battiston : "Bien connaître le niveau CFA n'est pas simple"

Contenu sponsorisé

En continu