Benoît Costil : "Les supporters n'ont pas envie qu'on leur vende du rêve"

Benoît Costil : "Les supporters n'ont pas envie qu'on leur vende du rêve"

Le - Interview- Par

Dans l'émission Rothen s'enflamme (RMC), Benoît Costil a été questionné sur les changements qu'il avait pu voir avec la nouvelle direction estampillée Gérard Lopez.

Pour le portier bordelais, il a plutôt été question de parler de valeurs et des supporters. Une indication sur les précédentes directions, peut-être.

"C’est toujours difficile de commenter parce que l’on a toujours tendance à faire des comparaisons avec l’ancienne direction, et indirectement on pense qu’on leur met un tacle, etc. Ce sont des personnalités différentes, avec un fonctionnement qui est vraiment différent. Sans parler du passé, sur ce que l’on voit aujourd’hui, il y a du travail, beaucoup de rigueur, d’ambitions mais aussi de l’humilité. Vous parliez tout à l’heure des supporters, mais je ne crois pas qu’aujourd’hui ils aient forcément envie qu’on leur vende du rêve. Ils veulent se retrouver au travers des Girondins de Bordeaux, de leur club à la base. Ils le souhaitent par le biais de leur équipe, en retrouvant les valeurs du FCGB. Ils se sont retrouvés au travers du logo par exemple. Il faut du temps et il est vrai que c’est dur de le faire comprendre aux gens. Mais, je pense qu’ils l’ont compris et qu’ils sont prêts à l’être, à faire étape après étape. Toujours est-il que la première des choses, c’est de retrouver les valeurs des Girondins. C’est quand même un club qui est chargé d’histoire et qui a beaucoup de valeurs."

"Si les valeurs ont été perdues ? Déjà chez les supporters, non. Après, je dirais presque parfois qu’il faut avancer dans le sens ou l’époque n’est plus la même. On n’est pas à l’époque de 2009 ou à l’époque de l’équipe avec Rio Mavuba. Le Championnat de France a changé, le football français a changé."

Retranscription faite par nos soins

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu