Bernard Lacombe : "Des Girondins, il n'y en avait pas des tas"

Bernard Lacombe : "Des Girondins, il n'y en avait pas des tas"

Le - Interview- Par

Interrogé sur les amitiés qu'il pouvait avoir hors du terrain lors de son passage aux Girondins de Bordeaux en tant que joueur, Bernard Lacombe estime que les succès des Marine et Blanc se sont produits grâces à ces liens tissés.

Sur Top Marine & Blanc (ARL), l'ex-international français affirme avoir pris du plaisir à évoluer dans ce groupe très travailleur, au sein de la ville de Bordeaux

"C’est l’amitié que l’on avait en dehors du terrain qui a fait la force du club. Des Girondins, il n’y en avait pas des tas. Il y avait Alain Giresse qui a su nous orienter dans le jeu, dans la ville, dans tout ce qui se passait à Bordeaux. C’était un plaisir d’être dans cette ville, à l’océan, avec des gens qui ont fait beaucoup beaucoup d’efforts pour essayer d’être toujours au top niveau. J’ai d’abord connu Luis Carniglia, puis par la suite, un grand monsieur qui s’appelait Raymond Goethals. Me retrouver avec Aimé Jacquet, c’était un très grand moment, j’ai eu la chance de l’avoir. Je l’avais déjà connu à Lyon. Après sa carrière de joueur, il en est devenu l’entraîneur. J’avais demandé à ce qu’il soit notre entraîneur à nous tous. On a fait un travail remarquable."

Retranscription faite par nos soins

En continu