Bruno Fievet : "Il y a eu beaucoup d'investissement mais peu dans le sportif"

Bruno Fievet : "Il y a eu beaucoup d'investissement mais peu dans le sportif"

Le - Interview - Par

Dans une interview donnée au début du mois d'octobre pour Aqui Télé, Bruno Fievet avait de nouveau évoqué son projet de rachat avec un petit tacle adressé à l'ancienne direction sous GACP.

Cette semaine, 20 Minutes abordait une nouvelle offre récente de l'homme d'affaires pour les Girondins. Une offre à hauteur de 70M€ refusée par King Street.

"Il y avait du mieux avec l'arrivée de Stéphane Martin qui avait insufflé un vent nouveau dans le club. J'avais profité de cette période pour devenir ambassadeur au FCGB. Je lui avais écrit et il avait trouvé que c'était une bonne idée. [...] Je ne suis pas qu'un amoureux des Girondins, je suis un amoureux de la région et j'ai envie de promouvoir la région. C'est ce que je veux faire avec mes investisseurs."

"La première chose à faire pour ce club est d'avoir des résultats sportifs. C'est peut-être là où j'ai un peu de mal avec l'ancienne direction : il y a eu beaucoup d'investissement mais pas beaucoup sur le domaine sportif. [...] Notre projet est un projet qui est toujours en construction par rapport à la situation actuelle. La période que l'on vit redistribue beaucoup les cartes et pas forcément toujours dans le sens négatif : certaines personnes qui ont perdu de l'argent en bourse cherchent d'autres idées d'investissement. Être actionnaire vous apporte une notoriété, un carnet d'adresses, un accès à des projets que l'on ne pourrait pas avoir naturellement à l'image des Qataris avec Paris. Paris est une immense ville est intéressera toujours du monde tout comme Bordeaux. Il y a Bordeaux est les villes autour, c'est de l'urbanisme à la campagne. Bordeaux est forcément une vitrine. Cela intéresse de nombreuses personnes."

Retranscription faite par nos soins

Bruno Fievet : "Il y a eu beaucoup d'investissement mais peu dans le sportif"

Contenu sponsorisé

En continu