Cambot : "Prouver aux Girondins qu'on a le niveau"

Cambot : "Prouver aux Girondins qu'on a le niveau"

Le - Réactions - Par

Le site du club nous propose ce mardi une interview de Sarah Cambot, la meneuse de jeu et capitaine de l'équipe féminine des Girondins de Bordeaux, 3ème de sa poule de D2 avec 4 succès en 6 matches de championnat. Le bon début de saison de l'équipe, les changements depuis que l'ES Blanquefort est devenue une section du FCGB, les objectifs de podium, voire de montée, ainsi que la façon dont on concilie vie professionnelle (les filles jouent encore sous statut amateur) et foot sont les thèmes abordés.

"C’est une grande fierté de jouer sous ces couleurs. Concernant les entraînements, on garde les repères de l’année dernière car tout se déroule à Blanquefort. On a des entraînements quatre fois par semaine avec beaucoup d’intensité. On sent que l’on progresse dans le jeu. Ces deux mois sont très réussis. (...) Les principaux changements sont les nouveaux maillots et l’entraînement au Haillan le vendredi soir. Avant, on venait à l’entraînement avec le maillot de l’équipe qu’on supportait. Maintenant on porte toutes le même uniforme. Il y a aussi la présence de M. Ramé et M. Deveseleer à nos matches. Aujourd’hui, nous sommes plus perfectionnistes. Les Girondins nous ont fait confiance, on a envie de leur prouver qu’on a le niveau sur le terrain. Le fait de s’appeler les Girondins nous donne de la notoriété. On est plus attendues.

(...) On tenait à réussir le début du championnat car on sait que le départ est très important. Il ne faut pas oublier qu’il y a six descentes. On doit donc prendre des points très rapidement. Dans l’ensemble c’est un bon début de championnat, nous sommes satisfaites. L’objectif est de ne pas faire moins bien que l’année dernière. Il faut donc rester dans ces trois premières places. On joue les matches les uns après les autres comme si c’était des matches de Coupe.

(...) Je suis capitaine depuis la mi-saison l’an dernier. Le rôle, maintenant je le connais. Les filles apprécient. On va rester dans cet état d’esprit. Elles savent qui je suis, je suis une passionnée. Je vis les choses à fond. J’essaie de transmettre cette rage, cette envie de gagner. On est toutes dans le même projet. Je suis le porte-parole mais dans le vestiaire on regarde toutes dans la même direction. Car on a tous le même objectif, que ce soit le coach, les dirigeants, les remplaçants, les joueuses, les blessés.

(...)  J’ai validé ma licence en sciences de l’éducation l’année dernière. Cette année je vais commencer mon service civique avec le club de Blanquefort. C’est vrai que parfois c’est fatiguant. Mais le sport tu y vas pour te régaler, pour décompresser de la journée de travail. Le soir on va jouer au foot et faire ce que l’on aime. Globalement, ça se passe bien. »

Cambot : "Prouver aux Girondins qu'on a le niveau"

Contenu sponsorisé

En continu