Cédric Carrasso n'a pas de regrets

Cédric Carrasso n'a pas de regrets

Le - Réactions - Par

Même s'il s'en veut sur le but de l'ouverture du score de Benfica, le gardien du FCGB, Cédric Carrasso reconnait que Bordeaux a été battu par plus fort que lui et tire plus de positif qu'autre chose du parcours européen des Marine et Blanc cette saison :

"On savait qu'il ne fallait pas prendre de but si on voulait espérer quelque chose. Bordeaux s'est battu jusqu'au bout. Après les buts encaissés, ça arrive. Au match aller, je n'ai pas de cul, là, je l'ai juste à peine touché, je le vois même pas (le ballon), j'y vais un peu trop tranquille, je perds l'équilibre et je rate le ballon. C'est comme ça. A ce niveau-là, le football se joue sur des détails. On a fait le maximum aujourd'hui avec ce que l'on a, il a manqué de finir les actions. On a senti qu'il y avait de l'allant, on a essayé mais on n'a pas eu assez d'opportunités cadrées. On a fait un bon parcours avec nos moyens. Contre Kiev, cela avait déjà été un petit exploit de passer. On s'est confronté à une grande équipe européenne, on n'a pas été ridicule sur les deux matches, ça se joue à pas grand-chose. C'était peut-être trop haut pour nous, mais on est fier de l'ensemble de la compétition. On a été le dernier club français à sortir (en C3), on a montré des arguments qui rendent aujourd'hui les supporteurs et le club fiers de leurs joueurs. Tout le monde s'attendait à ce que l'on se fasse exploser, on a joué deux matches."

France Football

Cédric Carrasso n'a pas de regrets

Contenu sponsorisé

En continu