Carrasso n'a toujours pas la côte

Carrasso n'a toujours pas la côte

Le - Avant-match - Par

Comme l'an dernier L'Equipe Magazine a réalisé, à partir d'une série de questions posées à 90 joueurs représentant anonymement 18 clubs de Ligue 1 (Aucun joueur de Lyon et Montpellier n'a répondu), une petite enquête sur comment les joueurs de Ligue 1 se perçoivent entre eux.

Comme l'an passé, le gardien des Girondins Cédric Carrasso arrive en tête dans la catégorie du gardien le plus surcoté. Il recueille 23% des suffrages (21 voix sur 90) devant Rémy Vercoutre (Lyon, 19%) et Guillermo Ochoa (Ajaccio, 17%). Les gardiens perçus comme sous-coté sont David Ospina (Nice, 14%), Yohann Thuram (Troyes, 14%) et Benoit Costil (Rennes, 12%).


Dans les autres catégories, les anciens bordelais Yoann Gourcuff (Lyon) et Alou Diarra (Rennes) sont 2ème et 3ème avec 14 et 9% du classement du joueur le plus surcoté où Javier pastore (Paris, 27%) l'emporte. Pour info, les joeuurs perçus comme les plus sous-coté de Ligue 1 sont Julien Féret (Rennes, 17%), Jérémie Aliadière (Lorient, 8%) et Blaise Matuidi (Paris, 7%).

Pour sa part, et sans surprise, Mathieu Valbuena (Marseille) est le joueur décrit comme le plus truqueur avec 58% des suffrages, devant Dario Cvitanich (Nice, 6%) et Eden Ben Basat ( Toulouse, 5%). Toifilou Maoulida (Bastia) et Benoit Pedretti (Lille) sont également cités.

Malgré sont état lamentable, la pelouse du Parc Lescure n'est pas sur le podium des pires pelouses occupé par Brest (26%), Montpellier (26%) et Ajaccio (12%). Cependant, comme ceux d'Evian, Bastia et Reims, le terrain bordelais a été cité plus de 3 fois comme le pire de France...


Autres catégories ou Bordeaux est juste cité celles du plus beau maillot - en compagnie de Bastia -, dominée par Paris (50%), Marseille (23%) et Saint-Etienne (7%), et celle du club qui attire le plus - en compagnie de Lyon, Saint-Etienne et Nice -, dominée par Paris (50%), Marseille (16%) et Lille (9%).

Le public bordelais n'est pas cité dans la catégorie du public le plus connaisseur archi dominée par Saint-Etienne (62%), ni dans celle du public le moins connaisseur où Ajaccio (25%), Evian (11%) et Toulouse (10%), ainsi que Paris, Nice, Montpellier et Troyes, cités, se partagent les voix.

Aussi, si Bastia (24%), Marseille (18%) et le duo Paris - Lyon (17% chacun) sont vus comme les stades où on se fait le plus voler - tout comme Nice et Ajaccio, également cités - pas de trace de l'enceinte bordelaise dans ce classement spécifique.

L'Equipe

Carrasso n'a toujours pas la côte

Contenu sponsorisé

En continu