Ciani n'aurait pas été contre l'idée de rester

Ciani n'aurait pas été contre l'idée de rester

Le - Anciens - Par

Annoncé partant de la Lazio de Rome, club qu'il a rejoint il y a un an et avec qui il a disputé 33 matches pour 1 but toutes compétitions confondues, le défenseur Michaël Ciani (29 ans), Bordelais de 2009 à 2012, est en interview dans France Football et explique, notamment, les raisons de son départ de Gironde, pas forcément voulu au départ :

"Je suis très bien à Rome. J’ai encore deux ans de contrat. J’ai récemment eu un entretien avec notre directeur sportif, il a confirmé qu’ils comptent sur moi plus que jamais. C’est ma deuxième saison ici. Ma première idée était de ne pas aller en Italie. J’avais encore un an de contrat avec Bordeaux. Mais les dirigeants des Girondins devaient se séparer de certains joueurs pour des raisons financières (...).

J’ai pesé le pour et le contre et j’ai décidé en une journée. J’ai demandé l’avis de ma famille, s’ils étaient  pour une expérience à l’étranger. Bien sûr, j’ai aussi parlé avec Ousmane Dabo, qui connaît la Lazio. Et au final, j’ai accepté ! C’est vrai , ce n’est pas ma première expérience à l’étranger, parce que j’ai joué à Charleroi, avec qui je garde un bon souvenir. Mais c’était différent, en Belgique, j’avais dix-huit ans, j’avais laissé mes parents et mon quartier à Paris. En Italie, c’est différent : j’ai déménagé avec ma famille et j’ai dû apprendre une autre langue.

Les problèmes avec le racisme ici ? Les ignorants sont partout. Personnellement, je n’ai jamais eu aucun problème à Rome. Ma première saison ? J’ai joué un peu plus de la moitié des matches. Je ne peux pas être totalement satisfait, c’est le verre est à moitié vide. Malgré tout, le bilan général reste positif, d’autant plus que la saison s’est terminée avec un trophée : la Coupe d’Italie contre la Roma. L’un des meilleurs souvenirs de ma carrière ! "

France Football

Ciani n'aurait pas été contre l'idée de rester

Contenu sponsorisé

En continu