Conspirations, manipulations et soutiens : l'été très tendu des Girondins

Conspirations, manipulations et soutiens : l'été très tendu des Girondins

Le - Club- Par Julien

Dans son édition du jour, 20 Minutes dresse un bilan des coulisses de l'été trop animé des Girondins de Bordeaux.

Lors du premier passage devant la DNCG, le quotidien rapporte la présence non-autorisée d'un membre de l'instance, fin connaisseur du club lors de cette séance. Pire : cette personne aurait détruit le dossier bordelais tout en laissant fuiter de fausses informations à la presse sur les événements du jour.

Au-delà de cette personne, est confirmé par 20 Minutes que certains membres haut placés du club étaient favorables à un dépôt de bilan pour une reprise de zéro en National 3.

Elle aura grandement joué un rôle dans la survie du FCGB : la réduction massive de la dette a elle fait l'objet de négociations tendues. Il fallait leur rentrer dedans, rapporte un proche du dossier à 20 Minutes.

De leurs côtés, King Street et Fortress ont tenté de remettre la dette aux plus offrants et des premiers investisseurs s'étaient manifestés avant d'être repoussés par Gérard Lopez. L'un d'eux est copropriétaire d'une franchise NBA et d'un bon club de football européen rapporte même le quotidien.

Délestés de plusieurs millions d'euros, King Street et Fortress ne devraient pas en rester là avec Gérard Lopez et... la DNCG :

Serait envisagée : "Une réflexion d'une attaque en justice de la DNCG pour ingérence afin d'obtenir des réparations sur les conséquences des décisions prises qui entraîneraient des moins-values importantes lors de ce mercato."

Côté positif, des nombreuses personnalités hostiles à la gestion Gérard Lopez, s'est dégagée Nasser al-Khelaïfi. Le président du Paris-Saint-Germain était proche de prendre la parole publiquement sur le dossier bordelais. Enfin, la neutralité de Jean-Michel Aulas est également évoquée.

En continu