Dogon (U19) : "Une catégorie couperet"

Dogon (U19) : "Une catégorie couperet"

Le - U19- Par

Dans un dossier intitulé "Objectif : pro !", Sud Ouest s'est penché sur les situations de trois jeunes hommes nés en 98 et originaires de la région ayant intégré les centres de formation de Lyon, Paris et Bordeaux (il s'agit, pour celui qui est aux Girondins, de Thomas Mitamona-Dufour, évoluant au poste d'arrière droit ).

Plusieurs témoignages de ces 3 apprentis footballeurs sont présentés, ainsi qu'une interview de Jean-Luc Dogon, coach des U19 du FCGB.

"Ce que j'attends d'un U19 première année c'est déjà qu'il s'adapte à ce nouveau niveau. Ça va plus ou moins vite selon les joueurs, parfois ça n'arrive même jamais. Physiquement, mentalement, dans le jeu, la marche commence à être vraiment grande avec les catégories d'avant car ils jouent contre des adversaires plus âgés et qu'il y a plus de charges de travail qui sont accentuées. En priorité, ça se joue au mental, et sur la faculté d'accélérer son jeu.

(...) 95% de nos effectifs sont en fin de contrat en règle générale, donc s'ils ne sont pas capables de progresser on ne les refait pas signer sauf cas exceptionnel. Normalement, un U19 deuxième année doit être capable de jouer en CFA, ce qui est encore plus difficile. C'est une catégorie couperet, notamment car plein de choses rentrent en ligne de compte dans leurs vies de joueurs et d'hommes, sans doute même la plus dure chez les jeunes. Ils ne doivent pas s'éparpiller, savoir gérer la pression d'une fin de contrat. Ils ont tous des qualités, sinon ils ne seraient pas arrivé jusque là, mais si mentalement ils ne tiennent pas le choc, c'est mort pour la suite."

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu