F. Grenet : "Les gens auraient moins de désamour si l'équipe avait une identité"

F. Grenet : "Les gens auraient moins de désamour si l'équipe avait une identité"

Le - Médias - Par

François Grenet est revenu dans l'émission 'Nous Les Girondins', sur l'écart entre le monde de la formation et de l'équipe première des Girondins de Bordeaux :

"Je ne pense pas que ce soit un changement de politique mais plutôt les circonstances qui expliquent cela. Si on prend les générations Gambardella, on est sur une période la vie de fin d'adolescence où des profils peuvent aussi évoluer à savoir qu'ils soient performants en Gambardella et qui n'arriveront pas à saisir leur chance à l'échelle supérieure. Aujourd'hui, je regrette qu'il n'y ait pas plus de gamins qui sortent du centre de formation et de la région. Pourquoi cela n'est pas le cas ? Je ne saurai pas répondre, il faudrait en parler avec ceux qui travaillent directement au club. Après, en très peu de temps, les clubs sont de plus en plus nombreux à suivre tes jeunes prometteurs. C'est compliqué. De plus, ces clubs là peuvent proposer de faire venir les familles des joueurs, de déclencher plus d'enthousiasme. Malheureusement, aujourd'hui, Bordeaux n'a plus l'air attractif. Certes, aujourd'hui, il faut un peu faire le deuil d'avoir une grande équipe en raison du contexte économique, mais justement, cela doit être l'occasion de resserrer la mire sur l'identité. [...] Je suis convaincu que les gens auraient moins de désamour si l'équipe première avait des résultats décevants mais que cette équipe avait une identité."

Retranscription faite par nos soins

F. Grenet : "Les gens auraient moins de désamour si l'équipe avait une identité"

Contenu sponsorisé

En continu