Frédéric Piquionne : "Pardon, mais Enock Kwateng, on ne dirait pas que c'est lui !"

Frédéric Piquionne : "Pardon, mais Enock Kwateng, on ne dirait pas que c'est lui !"

Le - Interview- Par Julien

Au micro de Top Marine & Blanc (ARL), Frédéric Piquionne a évoqué la drôle d'atmosphère qui plane autour des Girondins depuis plusieurs saisons et qui laisse certains joueurs s'endormir sur leurs performances.

Certains cas individuels comme Enock Kwateng ne sont pas épargnés par l'ancien attaquant de Monaco :

"Yacine Adli, on voit que techniquement c'est un joueur qui a énormément de qualités mais où a-t-il vraiment la tête : à Bordeaux, à Milan ? J'aime bien un joueur comme Timothée Pembele, aussi, dont on connaît les qualités mais c'est l'atmosphère générale qui est bizarre à Bordeaux. Quand on rentre dans un groupe et que ça ne marque pas, quelque fois, on peut se laisser. Dans cette équipe il n'y a pas de meneur. On ne voit pas quelqu'un mener le groupe, encourager les coéquipiers quand il y a un but de pris. On voit des têtes basses, on se dit que c'est la faute de l'autre..."

"Devant, pourtant c'est pas mal. Hwang et Elis sont très adroits devant le but ! Mais derrière c'est compliqué... Il faut trouver la charnière centrale type. Et Enock Kwateng, pardon (rires) mais on dirait que ce n'est pas lui. Marcelo est arrivé. Est-ce qu'il va emmener de la sérénité ? On verra bien. En tout cas, à mes yeux, Bordeaux n'avait pas un effectif équilibré. En tout cas, je croise les doigts pour le maintien des Girondins en L1."

Retranscription faite par nos soins

En continu