Gérard Lopez : "Il n'y a pas péril dans la demeure"

Gérard Lopez : "Il n'y a pas péril dans la demeure"

Le - Réactions - Par

Interrogé sur ses attentes concernant le mercato, Gérard Lopez a répondu qu'il ne cherchait pas temps à améliorer l'équipe mais surtout à donner plus d'options au staff de Vladimir Petkovic. Selon le président bordelais, avoir un °9 capable de garder le ballon devant, aurait été une bien meilleure option dans cette rencontre

"Le mercato ? Dire que l'on cherche à améliorer est un peu dur. Nous, ce que l'on cherche, c'est amener plus d'options. Ce qui nous a manqué sur ce match par exemple, ça aurait été un °9 capable de tenir le ballon. Il est vrai que l'on a eu du mal à trouver des repères devant. Dès que l'on a eu du mal à trouver ces repères devant, Nice a eu une transition rapide. C'est facile de mettre en avant la défense qui prend les buts, mais le problème c'est que si devant on n'arrive pas à garder le ballon et qu'on la rende à l'adversaire à chaque fois... Je pense aussi qu'il manque quelque chose en défense central. Le reste, c'est plutôt une question d'intégration. On a récupéré Otavio qui revenait de blessure. Fransérgio c'était son premier match, il a fait que trois entraînements, on ne pouvait donc pas s'attendre à beaucoup mieux sur cette rencontre. Il n'y a pas péril dans la demeure. Moi qui regarde beaucoup, beaucoup de matchs, je trouve que ça joue au football. Ce n'est pas très réaliste pour l'instant, mais le travail finira par payer." 

Retranscription faite par nos soins

Gérard Lopez : "Il n'y a pas péril dans la demeure"

Contenu sponsorisé

En continu