Gérard Lopez : "Parfois, il s'agit juste d'une mise en concurrence"

Gérard Lopez : "Parfois, il s'agit juste d'une mise en concurrence"

Le - Réactions - Par

Lors de la conférence de presse de présentation de Timothée Pembélé, Gérard Lopez a expliqué le fond du travail actuel mené avec Admar Lopes en vue de la construction de l'effectif bordelais.

Si la déception a été forte d'entrée face à Clermont, entraîneur et équipe de direction ont pu pointer les lacunes de l'équipe actuelle :

"On est en train de construire l’effectif, on a eu un premier match qui s’est soldé par un résultat qui est ce qu’il est. Je ne vais pas dire que j’avais prévu le résultat mais je savais que ça serait compliqué de jouer un club jouant son premier match en Ligue 1 et qui va tout donner. On a fait des erreurs. On n’a pas fait un grand match mais on s’est aussi donné le bâton pour se faire taper dessus. À partir de là, l’entraîneur a eu la possibilité de voir avec Admar Lopes quelles sont les lacunes. Ce n’est même pas des changements de joueurs parfois, il s’agit juste de mise en concurrence. Parfois, il y a de très bons joueurs qui sont dans le confort et qui en l’étant, ne peuvent pas donner ce qu’ils peuvent donner. Il y a également des départs potentiels. De nos jours, il n’y a plus de secrets. Il y a des joueurs qui ont reçu des offres. Pour un club comme Bordeaux, qui vient de passer par la DNCG, qui a un encadrement de la masse salariale, etc. Même si nous n’avons pas envie de laisser partir ces joueurs, du moment où les salaires proposés sont doublés, on ne peut plus s’aligner même si sans vouloir bloquer, on aimerait avoir une discussion. Ce sont des paramètres qui ne sont pas nouveaux mais qui changent en permanence. L’approche que l’on a eu ici est celle que l’on a eu toujours dans le football avec Admar Lopes. Être prêt à palier à n’importe quel changement jusqu’à la fin du mercato. C’est comme ça que l’on va travailler, il y a des nécessités, des besoins, mis en place par le coach et le staff auxquels nous répondons au fur et à mesure."

Retranscription faite par nos soins

Gérard Lopez : "Parfois, il s'agit juste d'une mise en concurrence"
Plusieurs pistes du mercato mènent à des ailiers

Contenu sponsorisé

En continu