Jérémy Toulalan et Laurent Blanc épargnés par les critiques de "l'arbitre masqué", René Girard épinglé

Jérémy Toulalan et Laurent Blanc épargnés par les critiques de "l'arbitre masqué", René Girard épinglé

Le - Insolite - Par

"Je suis l'arbitre masqué", tel est le nom du livre, qui sort demain (aux Editions Hugo Sport), écrit par un ancien arbitre de Ligue 1, pour donner toutes ses vérités sur les coulisses du football (français). Restant, vous l'aurez compris, anonyme, il balance sur pas mal d'acteurs de la L1, notamment à Lyon, mais Sud Ouest nous rapporte que deux anciens bordelais sont, eux, mis en avant pour leur état d'esprit.

 

Il s'agit du joueur Jérémy Toulalan : "Il râle un petit peu plus sur le terrain mais n’est jamais véhément. En vrai passionné qui suit le foot de très près, il lui arrive de me dire avant un match : 'Je vous ai vu en coupe d’Europe cette semaine. Félicitations, vous avez fait un gros match'." ; mais aussi de l’entraîneur Laurent Blanc : "A des années-lumière de tous les affligeants sanglots des confrères, sachant prendre la responsabilité d’une défaite sans chercher d’excuses (...) le Président (surnom de Blanc) surplombe cette médiocrité et mes collègues et moi lui en savons gré", mis sur ce point au même niveau que Marcelo Bielsa (ex Marseille et Lille) par l'arbitre masqué.

 

A l'inverse, René Girard, ancien joueur du grand Bordeaux des années 80, est décrit comme horrible avec les arbitres en tant qu'entraîneur : "Le cas le plus grave. Sur le banc, il n’y a pas pire, alors que c’est un pur produit de la DTN". Une image qui colle, malheureusement pour lui, à celle renvoyée par l'ex coach de Montpellier ou de Lille ; pas vraiment calme quand il est dans son zone technique.

 

Jérémy Toulalan et Laurent Blanc épargnés par les critiques de "l'arbitre masqué", René Girard épinglé

Contenu sponsorisé

En continu