Kiki Musampalà : "Je suis venu voir Bordeaux un soir d’automne, le foot est le cadet de mes soucis"

Kiki Musampalà : "Je suis venu voir Bordeaux un soir d’automne, le foot est le cadet de mes soucis"

Le - Médias- Par

Ponctuel pour poster sa Scapulaire Académie, sur HorsJeu.net, Kiki Musampalà raconte, comme à son habitude, son humeur du moment autour des Girondins, mais aussi - cette fois - son périple et puis ses galères routières pour se rendre au stade Auguste Delaune et atteindre le parcage visiteurs, d'où il suivi ce sommet du football entre le Stade de Reims et Bordeaux (0-0, J 8 de L1).

L'analyse du match, le récit de l'ambiance en parcage ("Le match ? On le regarde comme on peut. On se lève sur les sièges pour essayer de dominer le drapeau qu’un des nôtres brandit fièrement. On fait gaffe de ne pas écraser le gosse juste derrière, de ne pas effrayer le grand-père à côté. Et on s’en fout. Nous ne sommes pas venus voir du foot, nous sommes venus respirer l’air de la communion, afficher sa fierté du maillot. Et du peu que nous ayons pu voir, le match méritait moins l’attention que ce parcage. Entendre résonner dans le ciel champenois le « Giiiiii – Ronnnnnn – Dinnnnnnnns » vaut tout l’or du monde.") et... les notes de Kiki sont à découvrir ---> ICI !

En continu