L'énigme du transfert raté de Jemmali à l'Inter Milan en 2005

L'énigme du transfert raté de Jemmali à l'Inter Milan en 2005

Le - Anciens- Par Aymeric

Retraité des terrains depuis 5 ans et reconverti en gérant d'une salle de jeux en Gironde, l'ex cadre des Girondins de Bordeaux David Jemmali (40 ans) a vécu une anecdote marquante durant sa carrière  Ainsi, le rugueux latéral droit aurait pu rejoindre l'Inter Milan au milieu des années 2000, où Roberto Mancini le voulait pour suppléer Javier Zanetti - rien que ça ! -, qui venait alors de se blesser gravement, juste avant la fin du mercato d'été 2005.

Citant les mots de David Jemmali himself dans L’Équipe, So Foot relate ainsi les explications de l'époque du champion de France 1998/99 : « Tout à l'heure, après l'entraînement, vers 19h, j'ai eu mon agent au téléphone, qui m'a dit que l'Inter Milan l'avait appelé pendant la séance, en se montrant très intéressé par ma venue. Malheureusement, comme je m'entraînais, nous n'avons donc pas pu discuter. C'est une histoire incroyable ! Ce n'est pas Saint-Aubin-du-Médoc qui m'a contacté, c'est l'Inter, un grand club ! (...) Le mercredi, on s'entraîne toujours le matin, à 10h, c'est immuable. Sauf ce jour-là, où la séance est à 16 heures. À la fin, je traîne, je me douche, je discute. Je n'écoute mes messages qu'avant de partir, il est 19h passées. Il y en avait quatorze ! Mon agent me dit de le rappeler de toute urgence. Et il m'annonce qu'à dix minutes près je signais à l'Inter ! ».

Contacté par So foot, qui consacre, 10 ans après, un article à ce transfert avorté, Jemmali n'a pas été très loquace. « Moins je parle aux journalistes, mieux je me porte. Le passé, c'est le passé. Appelez Jean-Francois Larios, mon agent de l'époque. Il pourra vous en parler, lui. », a répondu l'ex international tunisien, renvoyant donc la balle dans le camp de Larios, qui déclare.

« Cette histoire de message écoutés trop tard n'est pas vraie ! J'ai tout fait pour que Jemmali aille à l'Inter, ou à Séville, qui était également intéressé. Je suis allé voir Jean-Louis Triaud, j'ai même demandé à son frère de le convaincre. Pour moi, c'était l'un des tout meilleurs arrières droit du monde, à l'époque. Donc j'ai tout fait pour qu'il parte. Mais il ne voulait pas quitter Bordeaux, pour des raisons familiales dont je ne vous donnerai pas les détails. »

Tandis qu'une autre source, non révélée, affirme que l'ex compagne de Jemmali avait la phobie de l'avion et que cela explique donc la volonté de son homme de ne pas quitter la France, So Foot s'interroge toujours sur le fin mot de cette histoire. Car Bordeaux - Milan ça se fait aussi en train et que cette femme est aujourd'hui en couple avec Philippe Méxès, qui évolue à... l'AC Milan.

En continu