L'arrivée d'un président délégué plus d'actualité au FCGB

L'arrivée d'un président délégué plus d'actualité au FCGB

Le - Club- Par Julien

Critiqué, notamment, sur ses absences en Gironde la saison passée, Gérard Lopez avait avancé qu'un président délégué était envisagé pour prendre le relais sur le terrain.

Les supporters l'attendait d'ailleurs au tournant sur ce dossier. En fin de saison dernière, les Ultramarines avaient même qualifié cette attente en exigence.

Après une intersaison animée, et une présence plus marquée, le propriétaire des Girondins a balayé cette possibilité en conférence de presse en mettant en avant le travail fourni par Thomas Jacquemier :

"C'est un peu un piège pour quelqu'un d'arriver dans un poste qui n'en est pas vraiment un et de se retrouver à la merci des relations qui existent entre nous. Je sais, que de l'extérieur, cela parait logique d'avoir quelqu'un de présent tous les jours mais j'ai cette personne pour l'administratif et la finance en la personne de Thomas Jacquemier. Avec ses équipes ils ont prouvé qu'on pouvait compter sur eux. Sur le sportif, je n'ai pas de question à le poser non plus (Admar Lopes, ndlr). Donc il reste quoi ? Il reste le relationnel. En étant plus présent de mon côté, en restant proche dans les communications, je ne vois pas pourquoi on devrait changer quelque chose mais il y aura peut-être quelques ajustements à certains niveaux."

Retranscription faite par nos soins

En continu