Le derby du Sud Ouest vu par Alain Giresse

Le derby du Sud Ouest vu par Alain Giresse

Le - Anciens - Par

On a tendance à l'oublier mais le plus Bordelais des Bordelais est également attaché à Toulouse, car après sa carrière quasi intégralement faite aux Girondins, Alain Giresse a aussi vécu une expérience d'entraîneur dans la "Ville Rose" (95-98) et se déclare donc "neutre" pour le match de demain :

Qu’est-ce qui caractérise ce derby TFC - Bordeaux ?

« C’est la rivalité entre deux grandes villes qui sont opposées, avec un caractère complètement différent. Toulouse est plus considéré comme une ville ouverte, qui aime faire la fête, alors que pour Bordeaux c’est plutôt le côté ville fermée. Il n’y a pas la même façon de vivre. Et puis malgré la distance, on va très vite d’une ville à l’autre. Ce sont aussi deux villes du sud-ouest qui ont gardé des cultures locales, traditionnelles, avec notamment un accent qui chante. Après, ce sont deux villes qui n’ont aucun club de haut niveau autour d’elles. Ce sont les seules dans l’élite. »

Que représente ce match pour vous ?

« Quand j’étais gosse, j’ai connu des derbys engagés. C’est toujours la suprématie du sud ouest qui est en jeu. Après, Bordeaux à une plus grande existence, une plus grande histoire. Il y a peut-être une plus grande rivalité avec Nantes, car elle a été permanente. Toulouse est plus une ville de rugby, c’est culturel ici. Moi sur le terrain, j’aimais bien, même si je n’en ai pas joué beaucoup. Ça pimente un peu le match, ça lui donne une dimension supplémentaire. »

À quel derby peut-on s’attendre samedi ?


« Après le début de saison des deux équipes, c’est sûr que le gagnant ira déjà mieux. Pour le perdant, le départ sera vraiment compliqué. La volonté de prendre les trois points est plus importante que le derby en lui-même je pense. »

Comment les Bordelais voient-ils les Toulousains ?


« Comme des gens du sud ! Alors qu’à Toulouse, on voit les Bordelais fermés, bourgeois… »

C’est ce que vous pensez ?

« Peut-être (rires)… Mais moi je ne suis pas Bordelais, je suis Girondin avant tout. Au stade samedi, je serai neutre. »

La Dépêche

Le derby du Sud Ouest vu par Alain Giresse

Contenu sponsorisé

En continu