Le FCGB 20ème d'un classement "Alternatif"

Le FCGB 20ème d'un classement "Alternatif"

Le - Médias - Par

Voilà qui devrait faire "plaisir" à certains, qui annoncent que le club va droit en Ligue 2 et ce depuis quelques années, et qui devrait, au mieux, faire rire, au pire, énerver les autres... Dans le fameux (fumant ?) "classement alternatif du Point" (Cap), tenu avec une subjectivité toute assumée par "la rédaction" du site internet du magazine Le Point, les Girondins de Bordeaux occupent, ni plus, ni moins, la 20ème et dernière place dans les premiers pronostics de début de saison de ces irréprochables journalistes/voyants.

Le top 5 est constitué, dans l'ordre, de Paris, Monaco, Marseille, Saint-Etienne et Lyon, tandis que Nantes, Sochaux, Evian, Reims et Bordeaux ferment la marche.

Voici les critères retenus pour ce "classement alternatif" :

"Le Cap ne reflète pas l'aspect comptable de la Ligue 1. Mais le jeu, le terrain ainsi que les coulisses, les rapports coach/joueurs et tout ce qui a vocation à influer sur la prestation footballistique d'ensemble d'une équipe. Ce classement exclusif est tenu à l'issue de chaque journée, en toute subjectivité et en se basant sur le Cap précédent, de manière à desserrer l'emprise du résultat pur. De quoi changer les mentalités des équipes qui jouent pour ne pas perdre ? Pas sûr. Juste mettre en avant celles qui jouent le jeu. (...) ce qui prévaut pour cette version 0, ce sont les recrues estivales, les départs, la cohérence du projet sportif, (un peu) les rencontres amicales, l'ambiance en interne. En somme, tous les indicateurs qui permettent de conjecturer l'état de forme d'un club à un instant T." 

Comme le symbole du traitement dont Bordeaux fait l'objet depuis quelques mois, ce classement ne tient pas compte de certains faits (au hasard, la victoire en Coupe de France, le 2ème meilleur parcours français l'an passé en Coupes d'Europe, les prolongations de Gillot et celles, en cours, des valeurs montantes de l'effectif, la stabilité du club ou l'arrivée d'un argentin réputé - Lucas Orban - pour remplacer Trémoulinas) et préfère placer les Girondins en cancre de la Ligue 1 d'après des principes assez démagogiques, qui sont, appliqués inégalement pour valoriser certains autres clubs dont la côte en termes de jeu ou d'image n'a pourtant pas permis d'avoir de meilleurs résultats que les Girondins.

Malgré cela, Le Point dresse un tableau plus noir que noir de la situation bordelaise, finement analysée et décortiquée il faut bien le dire : "Bonjour tristesse. Un recrutement proche du néant, Trémoulinas qui s'en va, une défaite cruelle en trophée des Champions. Ce n'est plus le Haillan, c'est la Grèce. Rien ne va plus. Même leur site web est morose. On ne dirait vraiment pas que Bordeaux vient de gagner la Coupe de France en 2013 et s'apprête à représenter la France en Europa League durant cette saison."

Le "Cap" (que nous suivrons tout au long de l'année) ainsi que les explications complètes sont à consulter ICI !

Le Point

Le FCGB 20ème d'un classement "Alternatif"

Contenu sponsorisé

En continu