Léonard Specht : "Bordeaux a fait le forcing pour que je vienne !"

Léonard Specht : "Bordeaux a fait le forcing pour que je vienne !"

Le - Interview GA - Par

Léonard Specht, ancien défenseur du RC Strasbourg et des Girondins était l'invité de Girondins Analyse (Twitch).

L'ancien champion avec le FCGB est revenu sur son arrivée en Gironde où plusieurs grands joueurs de l'époque mais aussi l'entraîneur, un certain Aimé Jacquet ont fait le "forcing" pour qu'il rallie le club :

"Les contacts ont été pris par mes amis de l'équipe de France de l'époque : Jean Tigana, Bernard Lacombe, René Girard... tous ces gens que j'ai rencontrés en équipe de France dans les années 80-82 me parlaient en bien de Bordeaux. Il se trouve qu'à cette époque il y avait Nordine Kourichi qui était un défenseur central en partance. Il fallait, d'après les Girondins, quelqu'un qui était bon dans la relance,  techniquement présent et solide. Bordeaux a fait le forcing. On m'appelait presque tous les jours pour me dire qu'il fallait que je vienne ! À Strasbourg, j'étais en fin de contrat. Je ne me voyais pas quitter l'Alsace, mais il y avait une telle insistance de ces joueurs et d'Aimé Jacquet qui m'a appelé personnellement et qui est venu me voir à Strasbourg... Après toutes ces visites et ces coups de fil, j'ai dit à mon épouse : 'Écoute, on ne va pas aller à Paris, on va pas aller à Saint-Étienne - j'ai été contacté par le Borussia Dortmund aussi - et comme j'avais fait un peu une croix sur le fait de rester à Strasbourg, j'ai dit qu'on irait à Bordeaux car c'était là-bas que l'on m'attend le plus le plus'. Et avec le temps j'ai passé 5 années exceptionnel. J'avais fait le bon choix."

Retranscription faite par nos soins

Léonard Specht : "Bordeaux a fait le forcing pour que je vienne !"

Contenu sponsorisé

En continu