Les Espoirs des années 2010, dont André et Diego Contento, vus par So Foot

Les Espoirs des années 2010, dont André et Diego Contento, vus par So Foot

Le - Médias - Par

Sur son site, So Foot a fait plusieurs points sur le sort des différents espoirs du football des années 2010. La plupart n'ont pas connu une énorme réussite, ou en tout cas pas autant qu'attendu, et beaucoup sont passés par la France ou y ont été formés (Mario Balotelli, Yacine Brahimi, Eden Hazard, Gaël Kakuta), mais on relève surtout la présence de deux ex flops du FCGB.

André Felipe Ribeiro de Souza : "Avec Neymar et Ganso, il faisait partie des pépites qui ont permis à Santos de glaner la Coupe du Brésil et le championnat de São Paulo en 2010. Mais, contrairement à ses deux compères, lui n’attend pas mille ans pour se barrer. (...) Comme tant de Brésiliens au patronyme raccourci avant lui, l’aventure en Europe a tourné court pour André, après une paire d’expériences malheureuses, et il est rapidement retourné au pays, le seul endroit où son football savait bien s’exprimer. Après six mois au Dynamo Kiev, il est prêté aux Girondins de Bordeaux où il ne perce pas davantage malgré la hype. Depuis, il enchaîne les clubs au Brésil, où il survit depuis 2018 au Grêmio."

Diego Armando Contento : "Malgré son patronyme d’Argentin (fun fact : ses deux parents sont napolitains, et l’ont nommé en hommage à Maradona), le natif de Munich émerge dans un Bayern qui n’a pas encore tout à fait retrouvé sa superbe. Au poste d’arrière gauche, il doit composer avec la concurrence de Danijel Pranjić et d’un autre petit jeune qui monte : David Alaba. (...) Pour sa défense, il s’est créé un joli point commun avec Jean-Pierre Papin en devenant le deuxième joueur de l’histoire à quitter le Bayern Munich pour les Girondins de Bordeaux."

 

Les Espoirs des années 2010, dont André et Diego Contento, vus par So Foot

Contenu sponsorisé

En continu