Les explications de Romain Manci (UB 87) sur les affluences décevantes au nouveau stade de Bordeaux

Les explications de Romain Manci (UB 87) sur les affluences décevantes au nouveau stade de Bordeaux

Le - Ultramarines - Par

Le site d'Eurosport a publié un très bon article sur le vaste sujet de... l'affluence au "Matmut Atlantique". Plusieurs supporters des Girondins (dont notre rédacteur, Thibaud), habitués de Gallice, témoignent, ainsi que Gérard Chausset, président du groupe Europe Écologie Les Verts à la Communauté Urbaine de Bordeaux, qui nous explique d'abord : "L'emplacement du stade en lui-même est un vrai problème. Je me suis longtemps battu contre le lieu choisi pour sa construction. On l'a mis dans un cul de sac, ça n'a donc aucun sens" ; et puis ajoute ensuite "S'il n'y a pas de monde au stade, c'est tout simplement parce qu'on s'emmerde à voir jouer les Girondins. il n'y a pas de spectacle. Pourquoi allez-vous payer une place pour voir une équipe qui est totalement ennuyeuse ?".

http://www.zupimages.net/up/16/47/836q.jpg
Son premier argument, pour expliquer des affluences médiocres, est aussi repris par Romain Manci, l'un des leaders des Ultramarines Bodeaux 87 : "Ce qui me gêne, c'est de se dire que les gens qui ont créé ce stade n'ont pas prévu ce genre de choses. On savait bien qu'il n'y avait que deux avenues accessibles pour se rendre au stade et donc qu'automatiquement ça allait créer des embouteillages de folie... Des efforts ont été consentis ces derniers temps et ça facilite un peu la sortie après les matches mais bon, tout n'est pas résolu, très loin de là. On se rend même compte que pas mal de gens quittent le stade à cinq ou dix minutes de la fin du match parce qu'ils ont une peur bleue de rester bloqués dans les bouchons."

Mais Romain va plus loin dans sa réflexion, dénonçant un souci de mentalité : "Le club et les élus qui ont fait le stade ont essayé de surfer sur cette vague de l'Allemagne, avant la Coupe du Monde 2006, sauf qu'en France, on ne l'a pas cette vague... On n'a pas la même culture foot ou la même culture supporter que les Allemands" ; ainsi qu'un 'packaging' défaillant autour de l'enceinte : "Ce qui manque à ce stade, c'est l'odeur du match de football. Aujourd'hui, quand t'arrives au stade, tu n'as pas de buvettes, les vendeurs de merguez ont été repoussés plus loin. Il y a une espèce de fan zone mais on savait très bien que ça n'allait pas fonctionner. Le concept de la fan zone, à l'origine, c'est de dire aux supporters 'venez avant le match, on vous offre une prestation complémentaire qui va vous donner cette envie de profiter encore plus du spectacle'. Aujourd'hui, on est loin de tout ça et on voit que ça fait l'effet inverse, on se retrouve avec des gens qui sortent leur table, leurs chaises et qui prennent l'apéro entre eux dans leur voiture !"
 

Les explications de Romain Manci (UB 87) sur les affluences décevantes au nouveau stade de Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu