Les Ultras au Haillan avant FCGB/OM, le compte-rendu !

Les Ultras au Haillan avant FCGB/OM, le compte-rendu !

Le - Ultramarines - Par

En ce samedi après-midi, veille de Bordeaux/OM, les Ultramarines avaient donné rendez-vous aux supporters girondins au centre d'entraînement des Marine et Blanc pour rappeler aux joueurs, s'ils en doutaient encore, l'importance de cette rencontre pour les fans.

Initialement prévue à 15h00, la séance a débuté à 15h45. Les joueurs se sont donc livrés à un échauffement puis à quelques jeux avec ballons et à une opposition pour terminer. Tous ont mis beaucoup d'engagement dans la séance, la présence des Ultramarines pour les observer n'y étant sans doute pas étrangère.

Vint ensuite le temps de la rencontre avec les Ultramarines. Devant 300-350 supporters et une banderole indiquant "VICTOIRE OBLIGATOIRE", les joueurs ont écouté avec attention le discours des leaders ultras. Florian fut le premier à s'exprimer. Ce dernier leur a rappelé toute l'importance de la rencontre : "Vous avez réussi à marquer l'histoire en n'étant pas la première équipe à perdre à Lescure. N'entrez pas dans l'histoire en perdant face à l'OM pour la première à Gallice !" a-t-il lancé.



Florian a également indiqué la volonté du groupe et des supporters de "tourner la page" des récents épisodes, comme l'arrivée mouvementée des joueurs à l'aéroport après la défaite à Ajaccio ou encore la grève des Ultras face à Guingamp. Le leader a également indiqué que les Ultras ont toujours été derrière le club et l'équipe comme en témoigne leur forte présence à Liverpool ou lors de chaque déplacement de l'équipe à l'extérieur. Enfin, Florian a indiqué que les griefs actuels des UB 87 ne sont pas uniquement destinés aux joueurs mais également à l'ensemble du club, staff et direction compris. 

Après un rapide historique des 38 années de disette marseillaise à Bordeaux, Sylvain, un autre leader des Ultras, a rappelé lui qu'il y a cinq compétitions à jouer : "A Bordeaux, on joue sur cinq grands tableaux : la Ligue 1, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, une compétition européenne quand on y est et... le Bordeaux/Marseille !" clame-t-il. "Il n'y a qu'un match et il doit être gagnant. Nous ne pouvons pas accepter de perdre face à l'OM. S'il y a bien un match qu'il faut gagner, c'est bien contre ces bâtards de marseillais !" conclu-t-il soulevant les vivas de la foule et... un petit sourire de Cédric Carrasso (né à Avignon et ayant débuté à Marseille).

Les joueurs ont écouté silencieusement les Ultramarines et aucun n'a pris la parole à l'issue des discours. Alors que les joueurs étaient rentrés au vestiaire, les leaders ultras se sont attardés sur le terrain, en grande conversation avec Willy Sagnol. Rien n'a filtré sur le contenu de leur discussion avec le coach.

Demain, il sera temps de laisser la place aux actes. Les Girondins reçoivent l'OM dans un stade quasi-comble, 38.000 personnes étant attendues pour l'occasion.

Au-delà d'une défaite interdite, il faudra gagner !

Les Ultras au Haillan avant FCGB/OM, le compte-rendu !

Contenu sponsorisé

En continu