Marc Planus : "Pour revenir, certains anciens devraient limite se prostituer"

Marc Planus : "Pour revenir, certains anciens devraient limite se prostituer"

Le - Interview - Par

Invité de Téléfoot, Marc Planus est revenu sur la situation actuelle du FCGB. Un véritable (nouveau) cri du coeur :

"Ce qu'il se passe aujourd'hui me correspond en rien. L'image d'un club c'est ce qu'il reste quand on a tout perdu. Et nous à Bordeaux, au lieu d'aller chercher la philosophie des joueurs qui sont passés par le club, qui ont envie de s'investir auprès des jeunes pour redonner cette image-là, et j'en connais des anciens qui essaient de rentrer au club pour cela, et actuellement ils devraient limite se prostituer pour rentrer aux Girondins de Bordeaux ! C'est une honte ! On a beaucoup d'anciens joueurs qui vivent dans la région et qui aimeraient s'investir dans ce club mais c'est compliqué. C'est compliqué parce qu'il y a des gens suffisants. Je l'ai déjà dit en personne au président 'Si vous voulez retrouvez une âme dans ce club, faites revenir des anciens, ils vont vous l'amener.' En plus on a des gens qui sont prêts à le faire. Pas moi en revanche. Quand on m'a demandé si j'étais prêt à m'investir dans le club, j'ai dit oui, mais par contre ce ne sera pas comme ça se passe actuellement, à savoir qu'on met des pions sans le pouvoir qui va avec. On veut redonner du pouvoir à notre formation - à Bordeaux, les jeunes de la région bordelaise ne rêvent même plus de revenir à Bordeaux, ils rêvent d'aller ailleurs. Et avant ces gamins ne rêvaient qu'une chose c'était de venir à Bordeaux. Pourquoi ça n'est plus le cas aujourd'hui ? Parce que l'image du club s'est détériorée. Pourquoi elle s'est détériorée ? parce qu'il n'y a plus aucun ancien qui la véhicule. Et pourquoi on ne la véhicule plus ? Parce que le président et la direction du club ne sont pas capables aujourd'hui de mettre ça en avant en se disant 'Voilà, on va revenir à ce qu'il se passait avant, parce qu'avant c'était un peu plus cohérent et ça correspondait plus à notre image.'"

Retranscription faite par nos soins

Marc Planus : "Pour revenir, certains anciens devraient limite se prostituer"

Contenu sponsorisé

En continu