Marius Trésor bougon envers l'arbitrage

Marius Trésor bougon envers l'arbitrage

Le - Club - Par

Ne se voilant pas la face sur les manques bordelais de ce premier tiers de championnat, pointant notamment les 3 défaites à domicile et le manque de réalisme pour emballer les rencontres et convertir les occasions, Marius Trésor reste cependant indulgent sur le dernier match et la lourde défaite 0-3 face à Nantes à domicile... Parlant d'une accumulation de faits d ejeu et de décision arbitrales défavorables

"Il y a eu plusieurs faits de jeu, en plus du manque de réalisme, qui ont fait que nous avons perdu ce match. Je pense que M. Fautrel et ses arbitres de touche n’ont pas été à la hauteur. Sur le poteau bordelais, Djilobodji met son pied sur la tête de Ludovic Obraniak.Pour un geste similaire, Maxime Poundjé avait été exclu à Evian. Il y a aussi le but refusé de Cheick Diabaté, qui n’est pas du tout hors-jeu. Ensuite, nous encaissons un but à cause d’un manque de concentration. Cela nous fait mal juste avant la mi-temps. En deuxième période, la faute de Lamine Sané sur le coup-franc amenant le but est imaginaire selon moi. Ces erreurs d’arbitrage ajoutées au manque de réalisme ont rendu le match facile aux Nantais."


L'ancien grand défenseur central des Girondins, de l'Olympique de Marseille et des Bleus évoque aussi les échéances internationales des Bordelais engagés Sané, Saivet et Nguemo avec leurs sélections africaines du Sénégal et du Cameroun.

A lire ICI !

Girondins.com

Marius Trésor bougon envers l'arbitrage

Contenu sponsorisé

En continu