Marius Trésor : "Finalement ça fait 40 ans que je suis là !"

Marius Trésor : "Finalement ça fait 40 ans que je suis là !"

Le - Interview GA - Par

Invité de 'Girondins Analyse', l'ex-joueur bordelais, Marius Trésor a raconté comment est survenue sa signature au FCGB : 

"En 1980, je venais de passer une très mauvaise saison à l'OM. J'étais tranquillement chez moi, mon téléphone a sonné. J'ai décroché, le président Claude Bez était à l'appareil. Il me dit : 'Je sais que vous êtes en fin de contrat. Je cherche un défenseur et j'aimerais savoir si signer aux Girondins vous plairait. Ce n'est pas moi qui dirigerait l'équipe, ce serait Aimé Jacquet, notre nouvel entraîneur. J'aimerais que tu discutes avec lui. S'il est d'accord, il n'y a pas de problème, tu pourras signer.' Je l'ai rencontré à Lyon, on a conversé, on est tombés d'accord et je suis arrivé aux Girondins. [...] J'ai signé avec un salaire fixe assez bas puis beaucoup de primes par rapport au nombre de matchs joués. Il fallait, pour que ça soit rentable pour moi, être dans les cinq premiers du classement à chaque fin de mois. C'est-à-dire parmi les équipes susceptibles de se qualifier pour une qualification européenne. C'était le souhait de Claude Bez. J'ai eu de très bons coéquipiers. Durant toute la durée de mon contrat avec le FCGB en tant que joueur, nous sommes restés en haut du classement. [...] Quand j'ai dit à mes amis que c'était fini et que j'allais à Bordeaux, ils me croyaient fous, me disaient qu'il pleuvait tout le temps à Bordeaux. J'avais signé une année et si ça n'allait pas, je pouvais revenir. Finalement, ça fait 40 ans que je suis là (rires)."

Retranscription faite par nos soins

Marius Trésor : "Finalement ça fait 40 ans que je suis là !"

Contenu sponsorisé

En continu