Ménès et Courbis taclent Bordeaux

Ménès et Courbis taclent Bordeaux

Le - Médias - Par

Cela faisait longtemps que les commentateurs ne s'étaient pas fait les griffes sur Bordeaux. Après l'élimination d'hier soir et la défaite contre le Benfica (2-3) Pierre Ménès (Canal +) et Rolland Courbis (RMC), plus mesuré, ne sont pas tendres.

P. Ménès : 

"Il n'y a pas eu de bonne surprise en provenance de Chaban-Delmas. On se doutait bien que, malgré l'absence de la défense centrale titulaire du Benfica, ce serait difficile pour Bordeaux de se qualifier. Il est rapidement devenu évident que l'aisance technique des Lisboètes était nettement supérieure à celle des Girondins et que Bordeaux encaisserait au moins un but. Alors après, l'ampleur du score ne reflète malheureusement pas la pauvreté du spectacle. La défense portugaise a été obligée d'y mettre du sien pour que l'équipe de Gillot parvienne à marquer, puisque le premier but arrive sur une passe décisive d'un défenseur pour Diabaté et que le second est carrément un CSC. Et de toute façon, quasiment sur l'engagement Cardozo a redonné deux fois l'avantage à son équipe. Alors entendons-nous bien : compte tenu de l'effectif bordelais et de la ponction subie pendant le mercato hivernal, faire un 8e de finale d'Europa League, c'est plus que pas mal, d'autant que c'est certainement dans cette compétition que Bordeaux a livré ses meilleurs matchs cette saison. Mais celui d'hier soir n'en faisait clairement pas partie. En terme d'envie, d'engagement et d'enthousiasme, les Girondins étaient loin du compte."

R. Courbis : 

"On savait que ce serait difficile pour Bordeaux, surtout face au Benfica qui est une équipe capable de marquer à tout moment, contre tout le monde. Mais voir toutes ces occasions ou ces situations qui auraient dû être dangereuses, gâchées, c’est pénible. Par exemple, quand tu vois jouer Maurice-Belay, il est intéressant. Mais quand tu regardes ses stats, tu prends peur ! Il a dû marquer 5 ou 6 buts en 200 matchs ! Moi le premier, lors du tirage au sort, je ne pensais pas que Bordeaux pouvait éliminer Benfica. Après, tu te prends au jeu mais quand tu es aussi moyen dans la construction de tes attaques et surtout dans la finition, tu ne peux pas éliminer Benfica."

Ménès et Courbis taclent Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu