Ménès : "Il suffit de le vouloir"

Ménès : "Il suffit de le vouloir"

Le - Médias - Par

Ironisant sur la victoire de Bordeaux hier contre Montpellier, Pierre Ménès, qui a tant dit de mal du FCGB cette saison s'est résolu à en dire du bien quand il le fallait. Et après le match contre Montpellier c'est le cas :



« La divine surprise est venue de Chaban-Delmas. Car oui messieurs, dames, Bordeaux a marqué 4 buts dans un match ! Et même 3 buts en une mi-temps ! Comme quoi, il faut arrêter de nous bassiner avec la faiblesse des attaquants. C’est aussi une question d’état d’esprit et de volonté de jouer. On ne me fera jamais croire qu’on ne peut pas jouer au foot avec Plasil, Obraniak, Trémoulinas ou Mariano. Il suffit aussi de le vouloir. Samedi soir, les Bordelais se sont prouvés à eux-mêmes qu’ils peuvent faire mieux que 0-0 tous les week-ends. Ils sont aussi tombés sur une équipe de Montpellier hors du coup. En fait, depuis le concours de « celui qui a la plus grosse » entre Girard et Nicollin, le bilan est éloquent : 4 points sur 15. J’ai comme l’impression que le « bon président Nicollin », comme d’aucuns se plaisent à l’appeler, a un peu torpillé la fin de saison de son club, qui était dans une excellente dynamique et qui se retrouve mi-avril à penser déjà à la saison prochaine »

Une analyse extrêmement fine comme d'habitude...

Ménès : "Il suffit de le vouloir"

Contenu sponsorisé

En continu