Nadjma Ali Nadjim : "Être appelée en Équipe de France, ce n’est que le début de l’histoire"

Nadjma Ali Nadjim : "Être appelée en Équipe de France, ce n’est que le début de l’histoire"

Le - Sélections - Par

Après celui avec Erin Nayler, la gardienne, le site Cœurs de Foot propose un autre entretien avec une joueuse des Girondins de Bordeaux ; l'attaquante Nadjma Ali Nadjim. Mise en lumière ces derniers jours par une première convocation en Équipe de France A, l'ancienne joueuse de Lyon (en équipe de jeunes) et de Grenoble (D2) retrace sa trajectoire, elle qui pourrait connaître sa première sélection avec les Bleues lundi prochain (27/11), lors du match France - Suède qui aura lieu au Parc Lescure de Bordeaux, et pour lequel vous pouvez encore ACHETER VOS PLACES ICI !


"A Grenoble, ma blessure au genou m’a aidé à travailler sur mon mental. Et il y a aussi le fait que le coach m’a un peu plus fait confiance en deuxième partie de saison. Quand j’ai la confiance il y a tout qui va avec. (...) L’Équipe de France, je la découvre puisque je n’ai jamais connu de sélections en jeunes. J’ai commencé le mois dernier en étant appelée en équipe de France B. Et là, maintenant, en A. Si je m'attendais à ce que ça aille si vite ? Pas vraiment. Pas tout de suite en fait (sourire aux lèvres et les yeux qui pétillent).


http://www.zupimages.net/up/17/47/igpe.jpg


(...) Je ne sais pas ce que Corine Diacre (la sélectionneuse, NDLR) a vu en moi, mais je sais qu’elle est très ouverte, qu'elle donne sa chance à tout le monde dans cette équipe. Du coup, elle s’est dit pourquoi pas me tester, et après c’est à moi de faire bon usage de cette carte. C’est entre mes mains maintenant. Quand on est en Équipe de France, le but c’est d’y rester, ce n’est pas de passer. Une fois qu’on est appelée, il faut se battre pour y rester. Être appelée en Équipe de France, ce n’est que le début de l’histoire."


Nadjma Ali Nadjim : "Être appelée en Équipe de France, ce n’est que le début de l’histoire"

Contenu sponsorisé

En continu