Nicolas Maurice-Belay : "Tu vis dans un monde où tu n'es jugé que par les stats"

Nicolas Maurice-Belay : "Tu vis dans un monde où tu n'es jugé que par les stats"

Le - Interview GA - Par

Très souvent remuant au cours de sa carrière au poste d'ailier où il a évolué, Nicolas Maurice-Belay a rappelé la (trop ?) grande importance des statistiques dans le monde du football au micro de Girondins Analyse.

Buteur à 15 reprises en 314 matches de Championnat, l'ancien bordelais a également donné de nombreuses passes décisives sans parler des actions de buts provoquées mais non comptabilisées :

"Le football est basé sur les stats. Mes qualités intrinsèques ne m'inquiétaient pas. Le problème c'est que tu vis dans un monde où tu es regardé et jugé que par les stats. Il y a des attaquants qui des fois sont nuls dans le jeu*, ne savent pas faire un contrôle etc mais devant le but c'est ficelle ! Globalement, venir à Bordeaux était une progression mais je sais qu'elle est due à l'entraîneur sinon je ne pense pas que le club se serait intéressé à moi. J'étais hyper content car le club avait de grandes structures. Un petit exemple : quand on voit qu'il y avait une jaquette FIFA à l'époque, tu vois sa grandeur. Il y a aussi le Haillan, sa région : tu es bien ! Oui, par rapport à Sochaux c'est différent, mais j'étais à Monaco aussi avant, ne l'oubliez pas (rires)."

*Chambré à ce sujet sur François Kamano pendant l'émission, NMB a réagi :

"Oh, je ne suis pas d'accord, François je le trouvais quand même fort en 1 contre 1. C'est vrai qu'il pouvait avoir des passages irréguliers mais c'était un ailier qui à un moment a été meilleur buteur de l'équipe."

Retranscriptions faites par nos soins

Nicolas Maurice-Belay : "Tu vis dans un monde où tu n'es jugé que par les stats"

Contenu sponsorisé

En continu