Niša Saveljić : "Charles Camporro est venu à une heure du matin et j'ai signé"

Niša Saveljić : "Charles Camporro est venu à une heure du matin et j'ai signé"

Le - Interview GA - Par

Invité de Girondins Analyse (Twitch), Niša Saveljić a évoqué les plus beaux souvenirs de sa carrière marquée par un passage aux Girondins :

"Jouer avec la Yougoslavie et être champion avec les Girondins se situeraient au même niveau mais être champion avec les Girondins, pour moi c'était remarquable. Bordeaux n'avait pas gagné cette récompense depuis 12 ans. C'était vraiment particulier pour moi : mon premier club après le Partizan Belgrade, et ce titre à la dernière minute contre le Paris SG avec un groupe extraordinaire ! Cela reste pour moi le plus grand souvenir. Ensuite, jouer avec la Yougoslavie en France pour la Coupe du Monde de 1998, était aussi quelque chose de très fort."

"Mon arrivée à Bordeaux s'est faite d'une manière très particulière : à l'époque j'étais suivi par l'Udinese, et c'était en route pour que je les rejoigne. Mais à un moment alors que j'étais en sélection, mon agent m'a appelé en me disant : 'Nino, il y a un club qui est très intéressé par toi, c'est les Girondins de Bordeaux.' J'étais en train de boire le café avec des amis et j'étais un peu choqué ! Il me dit que Charles Camporro et Jean-Louis Triaud sont disponibles pour discuter des conditions. J'avais échangé avec plusieurs coéquipiers pour avoir des conseils, j'avais regardé l'histoire du club sur Internet et je n'ai pas hésité. Charles Camporro est venu à une heure du matin et j'ai signé mon contrat dans la foulée en 1996. Élie Baup et Guy Stéphan étaient entraîneurs à l'époque."

Retranscriptions faites par nos soins

Niša Saveljić : "Charles Camporro est venu à une heure du matin et j'ai signé"

Contenu sponsorisé

En continu