Nisa Saveljic : "S'il y a des clans, ça doit être à Alain Roche d’intervenir"

Nisa Saveljic : "S'il y a des clans, ça doit être à Alain Roche d’intervenir"

Le - Interview - Par

Nisa Saveljic est revenu sur les accrochages qui sont intervenus dans le vestiaire bordelais dans l'émission GirondinsideTV.

"J’ai été joueur, je ne peux donc pas dire "mouton". Pour moi si cette histoire de clan existe, ça doit être au directeur sportif, à Alain Roche d’intervenir. Il faut couper la racine et vite car c’est quelque chose qui ne va pas et qui fuite vite."

"Je me souviens, j’ai pris un rouge très bête lors d'une défaite 3-0 à domicile. Elie Baup n’avait rien dit dans les vestiaires et Michel Pavon a pris la parole: "Mais Nino je t’aime mais là t’es ridicule, c’est une honte ce que tu as fait !" et je n’ai rien répondu alors que j’ai un caractère plus fort que lui. Et en tant que capitaine, il avait raison et c’est réglé."

"Des accrochages c’est bien, mais cette histoire de clan, ça va passer par Jean-Louis Gasset. J’aurais été là, je ne suis pas policier mais ça se serait réglé direct. Maintenant le coach ne peut pas tout faire, Alain Roche a un travail important à faire auprès du groupe aujourd’hui. Il faut trouver une solution avec les mécontents aussi car ils limitent le budget eux aussi. Aujourd’hui, la crise touche toute l’Europe alors si tout le monde reste dans son transat avec son salaire, on n'y arrivera pas."

Retranscriptions faites par nos soins

Nisa Saveljic : "S'il y a des clans, ça doit être à Alain Roche d’intervenir"

Contenu sponsorisé

En continu