Pénalva : "Il faut absolument donner des responsabilités aux jeunes"

Pénalva : "Il faut absolument donner des responsabilités aux jeunes"

Le - U19 - Par

Entraîneur des U17 Nationaux du FCGB, qui réalisent un début de saison parfait avec 7 victoires en... 7 matches - que vous pouvez suivre chez nos partenaires de Cfagirondins.fr -, André Pénalva était l'invité du "Club House" de Girondins TV ce lundi 13 octobre pour expliquer son travail.

" Moi je ne m'endormirai pas en pensant que c'est facile. Mais les jeunes, eux, ils le peuvent... Ces résultats sont dus à bien du travail, et à beaucoup d'efforts aux entraînements et à une implication forte durant les matches. (...) Quand on joue contre une équipe amateur, l'objectif c'est, tout de suite, de mettre une forte pression et de la tenir le plus longtemps possible. Lors du dernier match contre Toulouse-Fontaines (5-1), ils l'ont très bien fait et il y avait déjà 4-0 en notre faveur à la mi-temps.

(...) J'ai du recul par rapport au championnat. Il y a eu des saisons avec de très mauvaises séries... Le championnat n'est pas hyper difficile mais on paie cash chaque relâchement. Et tant mieux car en leur expliquant bien ce qu'il s'est passé auparavant, ils comprennent qu'ils peuvent être accrochés et perdre des matches en cas de relâchement... Dans leur tête, les jeunes veulent faire les phases finales, comme chaque année. Et bien on leur fait comprendre qu'ils doivent faire les efforts à chaque entraînement et à chaque match.

(...) J'étais un ancien défenseur, donc même si j'adore l'attaque, j'insiste sur les deux aspects car c'est l'exigence. Une équipe équilibrée, compétitive, est solide dans ces deux compartiments. (...) Certains joueurs que j'ai eu l'an dernier sont au dessus des autres, comme le milieu Lucas Dumai ou bien l'arrière latéral Raphaël Crivello (internationaux français en catégories de jeunes NDLR). Ce sont des costauds, ils confirment, tout comme les attaquants Malhory Noc et Michael Nilor, désormais en U19. Ces garçons montrent l'exemple et ont passé un palier. Je leur donne ce rôle de leader et leur dit qu'ils sont des grands frères qui doivent montrer le bon exemple et parler aux autres une fois sur le terrain. C'est ça la transmission des valeurs.

(...) L'entraîneur ne peut pas agir sur tous les joueurs pendant un match. Il faut absolument leur donner des responsabilités, des choses très précises, sans leur en donner trop pour qu'ils restent à leur place et ne pas les écraser. Il faut doser pour valider ce qu'on fait et leur permettre de s'épanouir. Il y a parfois des débordement avec certains qui ont de la personnalité, mais ça ne me dérange pas. A 16 ans, on les remet en place car ils sont bien disciplinés. Ce ne sont pas encore des hommes... (...) Pour moi un capitaine doit déjà jouer tous les matches, être meilleurs que les autres, et fédérer, ne pas être dans un groupe, pouvoir communiquer avec tout le monde. Être capable de faire le relais entre ses équipiers et moi, d'avoir une attitude positive et d'être parfois autoritaire. "

Ce weekend, les U17 Nationaux des Girondins se déplacent à Niort, 2ème à 3 points. Un match au sommet que Penalva attend : " Contre les équipes amateurs on est au dessus en général, donc on attend Niort, Châteauroux et Nantes - vu que Toulouse n'est pas dans notre groupe cette année -, des clubs qu'on doit battre pour aller plus haut. (...) Les joueurs ont déjà montré leur valeur, il ne faut pas les dévaloriser. Mais ce sera un vrai test. "

Pénalva : "Il faut absolument donner des responsabilités aux jeunes"

Contenu sponsorisé

En continu