Quand un dirigeant bordelais était plus perturbé par une femme que par le niveau de l'équipe

Quand un dirigeant bordelais était plus perturbé par une femme que par le niveau de l'équipe

Le - Médias- Par Julien

Dans L'After Foot (RMC) du 24 août, les supporters bordelais ont été replongés dans l'époque du rachat de GACP avec une anecdote racontée par Baptiste Lecaplain à l'un de ses confrères d'RMC.

La scène se déroule lors d'un match perdu à domicile. En loges, l'humoriste croise Frédéric Longuépée et échange avec un autre membre de la direction de l'époque du FCGB.

Les deux hommes tiennent le dialogue suivant :

Dirigeant : "Ça va Baptiste ?"

B. L : "Ben non, pas vraiment. On est à ch**."

Dirigeant : "Ouais c'est vrai... Bon sinon, t'as vu la nana là-bas en robe bleue ? Pas mal non ? J'ai envie d'aller lui parler."

B. L : "Mais gars, on est vraiment horrible sur la première mi-temps là !"

D : "Ouais, je sais on est vraiment horrible. Mais la fille là-bas elle est vraiment jolie non ? J'ai envie d'aller la tchatcher."

B. L : "Mais mec, c'est pas une meuf en bleu qu'il nous faut ! C'est un numéro 9, un 6, un créateur et un défenseur central !"

Au final, le dirigeant sera allé voir la personne en question et revenu en rapportant à Baptiste Lecaplain qu'il n'avait pas su comment l'aborder mais qu'il avait ajouté cette personne sur son réseau Facebook.

De quoi donner la conclusion à l'humoriste (Baptiste Lecaplain, pour le coup) : "J'ai su à ce moment-là que mon club était foutu."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu