Vladimir Petkovic : "De nature, je suis toujours inquiet quand je perds"

Vladimir Petkovic : "De nature, je suis toujours inquiet quand je perds"

Le - Réactions - Par

Interrogé au micro d'ARLFM, sur son sentiment à l'issue de la rencontre qui opposait les Girondins à l'OGC Nice, Vladimir Petkovic a avoué être inquiet du fait du résultat obtenu. Toutefois, le technicien bosnien refuse de baisser les bras et compte se servir de la trêve internationale pour créer une nouvelle dynamique

"De nature, je suis toujours inquiet quand je perds. Je n'aime pas ça, mais en tant que coach, je dois rester positif, relever la tête, travailler et faire progresser l'équipe. Bien sûr lorsqu'on regarde le match, au niveau du résultat pur, c'est négatif. Dans l'ensemble, il y a eu des progrès. Il faut parvenir à stabiliser cela et continuer de progresser. [...] Ce n'est pas une période facile. Je savais en arrivant qu'il fallait faire des sacrifices et encaisser des coups dur comme ce match. Maintenant, nous disposons de deux semaines de trêve. Nous devons relever la tête et repartir pratiquement de zéro. Il faut que l'on recrée une dynamique gagnante et que chacun se sacrifie pour ce club et ces supporters. Il y a de la pression à chaque match, surtout lorsqu'au bout de quatre journées, on a uniquement deux nuls, il y a forcément une pression autour du résultat. Il faut toutefois parvenir à l'accueillir positivement, et être capable de donner davantage encore."

Retranscription faite par nos soins

Vladimir Petkovic : "De nature, je suis toujours inquiet quand je perds"

Contenu sponsorisé

En continu