W. Prunier : "Si je vise la L1 (comme coach) ? Oui, je ne le cache pas"

W. Prunier : "Si je vise la L1 (comme coach) ? Oui, je ne le cache pas"

Le - Anciens- Par

Au cours de la deuxième partie de son entretien à CaviarMagazine, après avoir évoqué sa carrière passée de joueur, et notamment à Bordeaux avec Zinédine Zidane, l'ex défenseur William Prunier aborde en long, en large, et en travers son vécu actuel de coach. Entraîneur du Canet Roussillon FC, en National 3, Prunier avoue viser le monde pro, qu'il a déjà connu sur le terrain :

"Quand j’ai arrêté ma carrière de joueur, je me suis demandé ce que j’allais faire. L’UNFP s’occupe bien de nous sur la fin de carrière, et le syndicat s’est bien occupé de moi. (...) Pour l’instant, je n’ai pas entraîné à haut niveau. (...) Au niveau de ma relation avec mes joueurs, certains disent que je suis dur. Franc du collier, dur, mais honnête. Je suis rigoureux avec mes joueurs, je leur demande beaucoup aux entraînements et en match. Mais je sais aussi faire la part des choses, je rigole avec eux. Il faut s’adapter aux nouvelles générations.

(...) Si je vise la Ligue 1 ? Oui, je ne le cache pas. Bien sûr que oui. Il faut trouver le bon club et la bonne personne qui fasse confiance à un jeune entraîneur. Ça marche comme ça, par rapport aux réseaux, aux connaissances, aux opportunités. (...) C’est une question d’opportunité, d’être là au bon moment et d’avoir la chance qu’on vous laisse votre chance. Ça tourne un peu, mais on voit toujours les mêmes têtes… Il faut regarder ce qui se passe en dessous. On fait le même métier en fin de compte. (...) Le monde amateur, c’est la meilleure formation en tant qu’entraîneur. On met les mains dans le cambouis, on apprend beaucoup de choses."

En continu