Bordeaux taille patron (3-2) !

Bordeaux taille patron (3-2) !

Publié le - Par - Ligue 1

Dans un match à rebondissements, Bordeaux s'offre le PSG après une partie de très haut niveau. Lamine Sané, Wahbi Khazri et Diego Rolan sont les buteurs bordelais du jour.

Contre Paris, Bordeaux s'est sublimé. Trois buts, un match plein et très peu de temps faibles, les Girondins se sont arrachés contre le PSG et empochent les trois points d'un succès jouissif.

Une (très) bonne entame

Désireux d'aller de l'avant dès le début du match, les Marine et Blanc ont su prendre les Parisiens à la gorge dans un duel de très haut niveau entre les deux milieux de terrains et avec un PSG étonnement poussé dans ses retranchements, à l'image de quelques incompréhensions entre Sirigu et sa défense mais aussi des fautes concédées par le milieu parisien du soir (Motta - Rabiot - Verratti). Bordeaux ouvre le score sur corner (comme quoi tout arrive) par l'intermédiaire de Lamine Sané qui signe au passage son premier but de la saison (18ème).

https://pbs.twimg.com/media/CAK2zDLWoAAmP-w.png:large
Wily Sagnol avait tout prévu !

Malgré une occasion de Zlatan Ibrahimovic détournée par Cédric Carrasso, les Parisiens ont très peu existé en première période, Bordeaux et ses atouts offensifs prenant tout le loisir de chercher à faire vibrer un stade Chaban-Delmas rempli comme un œuf.

Une boulette et de la révolte

En seconde période, Bordeaux recule par rapport à son jeu proposé dans le premier acte : les Parisiens prennent le dessus au milieu de terrain, où Pastore et Lavezzi s'illustrent. C'est finalement sur une petite "boulette" ou plutôt une incompréhension rageante entre Cédric Carrasso et Tiago Ilori que Zlatan Ibrahimovic, du bout du pied, signe l'égalisation parisienne. "C'est pour moi, c'est pour moi" lance le portier bordelais après ce but bêtement concédé. La suite du match n'en sera que plus belle.

Bordeaux ne tardera pas à réagir. Une dizaine de minutes plus tard c'est même un ancien de la maison parisienne, Clément Chantôme, qui ne passe pas loin de doubler la mise. Mais sa frappe heurte un Sirigu heureux de se trouver au bon endroit au bon moment. Ce ne sera que partie remise pour les Bordelais, qui continuent d'aller de l'avant et de chercher à piquer ce Paris S-G. Dans la minute qui suit, Isaac Kiese Thelin trouve d'une remise de la tête impeccable un Wahbi Khazri de nouveau buteur, et cette fois de la tête. Le milieu tunisien profite d'une défense parisienne mal alignée et d'un ballon parfait du géant suédois pour doubler la mise. Bordeaux repasse devant et Lescure exulte !


Le match s'emballe. Paris, qui a perdu David Luiz en première période sur blessure, perd ensuite Yohan Cabaye qui aura remplacé Tiago Motta pour 11 minutes de jeu seulement. Mais le PSG de Laurent Blanc n'est pas abattu : sur un centre en retrait venu de la droite, Lavezzi est à deux doigts de pieds de doubler la mise. C'est sans compter sur Cédric Carrasso, auteur d'une double parade décisive, qui sera ensuite suppléé par un dégagement de Tiago Ilori.

Alors que Bordeaux manquera de peu la balle du 3-1 sur une tentative de Diego Contento après un une-deux avec Nicolas Maurice-Belay, rentré en jeu à la place d'un Wahbi Khazri encore une fois énorme avec les Girondins, Paris recollera finalement au score sur un pénalty de l'inévitable Zlatan Ibrahimovic après une faute de Mariano dans la surface bordelaise sur Lavezzi. Parti du bon côté, Cédric Carrasso ne passe pas loin de l'exploit. Le score est donc de 2-2 à la 85ème minute de jeu. Abattus les bordelais ? Pas le moins du monde ! Les hommes de Sagnol se relancent à l'assaut des cages de Salvatore Sirigu et trouvent la délivrance sur un centre de Mariano repris par l'inévitable Diego Rolan qui inscrit donc son 10ème but de la saison de L1 (le 11ème au total).



Bordeaux est ivre de joie et s'offre le Paris Saint-Germain, mais aura surtout offert un match de très haute volée à son public. Un match très prometteur pour la suite des échéances et du projet Sagnol.

Bravo Bordeaux ! Merci les Girondins !