FCGB - OM : les clés du choc

FCGB - OM : les clés du choc

Publié le - Par - Avant-match

Le tout dernier Bordeaux - Marseille de l’histoire du Parc Lescure a lieu ce dimanche soir, à partir de 21 heures. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’enjeu sportif et historique est omniprésent, pour les deux équipes. Avant de se plonger corps et âme dans cette affiche, prenons un peu de recul pour voir quels en sont les points clés.



L’approche du match


Venant de perdre à domicile (2-3) contre le Paris Saint-Germain, un coup très rude dans la course au titre, l’Olympique de Marseille (4ème, 57 points) est en quête de rebond sur le plan sportif. Mais l’OM a surtout fait parler de lui ces derniers jours pour des polémiques de dirigeants (clash Labrune - Aulas autour de l’arbitrage) et pour des relations tendues avec les médias,  notamment Canal +, fautif selon le club d’avoir contribué activement à la suspension de son joueur Dimitri Payet en diffusant plusieurs images « volées » d’une réaction d’humeur grossière survenue hors du terrain. Le sentiment d’injustice et la communication du « seul conte tous » ont été des éléments redondants dans la plupart des déclarations phocéennes de la semaine. Les Marseillais, et Payet en tête, dont la suspension de deux matches ne prendra effet qu’après le match à Bordeaux, semblent remontés à bloc contre cette injustice ressentie et l’idée de répondre en faisant tomber Bordeaux a Lescure pour la première fois depuis le 1er octobre 1977 est décrite comme une motivation réelle.

http://www.zupimages.net/up/15/15/s2ns.png

Côté bordelais, la semaine a été moins mouvementée. Malgré une pénible victoire, mais très précieuse, contre Lens (2-1) qui suivait un revers inquiétant à Toulouse (1-2) avant la trêve internationale, la dynamique sportive des hommes de Willy Sagnol (6èmes, 51 points) est bonne, la meilleure de France en termes de résultats depuis 8 matches même. Pourtant, si l’imminence du choc contre Marseille a fait couler beaucoup d’encre dans la presse et généré beaucoup de contenu et d’actualité médiatiques, mais aussi beaucoup d’engouement chez les fans, on ne peut pas dire, en considérant uniquement l’attitude et les propos des joueurs, du coach et des dirigeants, que le FCGB ait fait de vagues pour préparer cette rencontre. Comme en témoignent les conférences de Willy Sagnol, Wahbi Khazri et surtout Lamine Sané, la prudence et la dédramatisation du contexte sont de mises. Pour appuyer cette analyse, voici les propos du capitaine girondin vendredi face aux journalistes durant sa conférence de presse :

« L’invincibilité contre Marseille à domicile est vraiment importante pour le club, les supporters, mais nous, joueurs, on va enlever toute cette pression là - pas négative, mais qui se rajoute - pour se concentrer sur l’objectif de prendre les trois points. Peu importe la manière, les faits de match, dimanche on veut juste les trois points au coup de sifflet final. (…) Dans le vestiaire on parle uniquement des trois points et on se concentre sur le match, sans trop penser au contexte extérieur. (…)Le match va se prendre comme les autres, avec de l’engagement, du sérieux et de l’envie. Il n’y a que 3 points en jeu, comme lors des matches suivants donc on se focalise là-dessus et on fera les comptes dimanche. L’enjeu sportif du match suffit déjà à motiver l’équipe, le club, donc à nous de le démontrer dimanche sur le terrain ».

http://www.dailyactu.com/wp-content/uploads/2011/12/bordeaux-om.jpg

Les absences et retours à gérer

André Ayew d’un côté, Clément Chantôme de l’autre : il y a deux absents (suspendus) de marque, un dans chaque camp, pour ce grand match, mais des effectifs assez intéressants et globalement au complet pour y remédier. Bordeaux récupère ainsi Plasil, Khazri et Sané (suspendus face à Lens), tandis que Marseille comptera sur Imbula (suspendu contre Paris) mais aussi sur Lémina et Romao, ses joueurs habituels au milieu. D’un côté comme de l’autre là encore, un défenseur central titulaire revient de blessure et sera probablement... titulaire : Nicolas Pallois pour les Girondins et Nicolas Nkoulou pour les Olympiens.

On notera quand même que Marcelo Bielsa, l’entraîneur de Marseille, n’a - pour une fois - pas communiqué son onze de départ lors de son point presse d’avant match. Le technicien argentin semble encore hésiter à aligner Nkoulou d’entrée dans son  atypique et modulable 3-3-3-1 et a des choix à faire sur le remplacement d’Ayew. Chez Sagnol, l’absence de Chantôme pour être la pointe basse de son losange du milieu de terrain être un réel handicap. Très bon dans ce rôle contre le PSG il y a mois (3-2), Cédric Yambéré, pas vraiment à la fête en défense centrale contre Lens, pourrait donc (re)monter d’un cran. A moins que Sagnol aligne le plus expérimenté Grégory Sertic, malgré sa saison décevante, son temps de jeu limité ces dernières semaines et son match poussif face aux Nordistes. Buteur décisif contre le RCL après son entrée en jeu, Nicolas Maurice-Belay, malade durant la semaine mais bien dans le groupe, pourrait aussi être la surprise du chef mais il semble plus probable que Sagnol fasse dans le classique et garde son N°19 comme « joker » offensif.

Les équipes probables :

Bordeaux : Carrasso - Mariano, Sané (cap), Pallois (ou Ilori), Contento - Yambéré (ou Sertic), Poko (ou Traoré), Plasil, Khazri - Kiese Thelin, Rolan.

Marseille : Mandanda (cap) - Fanni, Nkoulou (ou Romao), Morel - Djadjedje, Imbula, Mendy - Ocampos (ou Thauvin), Payet, Thauvin (ou Alessandrini) - Gignac (ou Batshuayi).

https://pbs.twimg.com/media/B-KcWBGIUAAvrmr.jpg

https://pbs.twimg.com/media/CCAesCEXIAE6chg.jpg:large

Les duels tactiques

Entre l’un des joueurs les plus solides d’Europe dans les duels et le co-meilleur buteur européen dans les airs, auteur de 18 buts cette saison en L1, le focus semble assez évident. Même si, en termes de jeu, c’est surtout Payet (meilleur passeur du championnat) et Imbula qui seront bien à contenir par le milieu bordelais, et notamment le « 6 » du losange, le duel entre Lamine Sané (ou Nicolas Pallois quand le N°9 marseillais sera dans sa zone) et André-Pierre Gignac sera à surveiller. Du musellement de l’ancien toulousain et lorientais et de la coupure de sa relation avec ses coéquipiers dépendront en grande partie la sérénité ou les difficultés aquitaines du soir.

http://images.sudouest.fr/images/2015/04/11/sagnol-bielsa-un-match-dans-le-match_2646226_800x400.jpg?v=1

Les stats

En dépit de l’écart d’expérience entre Willy Sagnol et Marcelo Bielsa - qui disent plutôt du bien l’un de l’autre -, il y avait eu match lors de la phase aller (3-1 pour Marseille au Vélodrome en novembre), malgré la forme du moment de l’OM. Mais le duel tactique et celui du jeu, même si Bordeaux avait ouvert le score par Thomas Touré (absent pour blessure ce soir) et n’avait concédé les buts de la défaite que dans les derniers instant, notamment le 2ème sur coup de pied arrêté, avait tourné logiquement à l’avantage du plus âgé. La donne est sensiblement différente car la dynamique marseillaise est moins bonne en 2015 tandis que celle du FCGB va crescendo (plus de détails dans cette brève).

http://www.zupimages.net/up/15/15/2733.png

Malgré tout, vu la faiblesse de la défense bordelaise, surtout à domicile (chiffres à l’appui), et le statut de meilleure attaque de l’OM (62 buts en 31 matches dont 30 en 15 déplacements) en 2014/15, dur de concevoir un match autre que très difficile pour les Marine et Blanc ; même si la puissance de feu phocéenne est à relativiser, surtout en déplacement, car la moitié des 30 buts marqués en 15 sorties le sont sur…3 matches (5-0 à Reims, 6-1 à Toulouse et 4-0 au Stade de France contre Lens). Le potentiel est tout de même bien là… Mais il n’a cependant pas empêché Marseille, surtout contre les équipes du haut de tableau (défaites à Monaco et à Lyon et deux fois contre Paris et Montpellier) de chuter déjà 8 fois, soit autant que Bordeaux et plus qu’aucun des 5 premiers. En bref, même si elle est parfois impressionnante et qu’elle fait assez rarement semblant de gagner, l’équipe de Bielsa est aussi battue plus souvent qu’à son tour.

http://www.zupimages.net/up/15/15/2733.png

Enfin, point très important à noter si on observe les statistiques de l’Olympique de Marseille depuis août dernier, l’incidence du premier but est déterminante dans ses résultats à l’extérieur. Quand Marseille a ouvert le score hors de ses bases, la victoire a été au bout à... 6 reprises, pour 1 nul concédé. A l’inverse, quand c'est l’adversaire jouant à domicile qui marque en premier, Marseille a mordu la poussière 5 fois, n’accrochant le nul qu’à 3 reprises et ne renversant jamais la situation. Une dernière donnée qui pourrait, on l’espère, être relevée par les Girondins et leur donner des idées…

http://www.zupimages.net/up/15/15/4cmf.png