Février, un mois à  oublier ?

Février, un mois à  oublier ?

Publié le - Par -

Avec 2 victoires en 7 matchs, les Girondins sont clairement passés à côté de leur mois de février. Mais pas totalement...

Les Bordelais ont en effet passé les 16èmes de finale de l'Europa League aux dépends du Dynamo Kiev (1-1, 1-0) et se sont hissés en quarts de finale de la Coupe de France après avoir battu Raon l'Etape aux tirs au but (2-2, 3 t.a.b à 5). Le bilan est cependant consternant si on ne prend que les sorties en championnat : 1 victoire contre Valenciennes (2-0 le 2 février) puis 3 défaites consécutives à Ajaccio (0-1) puis contre Lyon (0-4) et Brest (0-2) à domicile... soit 3 points de pris sur 12 possibles ! 

Aujourd'hui 10èmes, les coéquipiers de Jaroslav Plasil sont à relégués à 7 points de la 4ème place occupée par Nice (45 pts), formation qu'il étaient pourtant allés battre sur leur pelouse (1-0) il y a un peu plus d'un mois pour occuper à l'époque cette fameuse et précieuse 4ème position ! Lors de ce mois de février paradoxal les Girondins n'ont inscrit 6 buts et en ont encaissé 10. Offensivement, rien de nouveau pour une équipe qui galère à se trouver une animation offensive depuis bien longtemps, mais défensivement c'est la débandade pour une équipe girondine qui avait, malgré les critiques, pris la bonne habitude depuis le début de la saison de boucler plus d'un match sur deux sans encaisser de but.

L'affluence n'a également pas été au rendez-vous lors de ce frais mois de février avec notamment la présence de seulement 11.889 spectateurs lors de Bordeaux - Kiev qui a décroché le record de la plus faible affluence de la saison. Contre Brest quelques jours plus tard, c'était à peine mieux puisque seules 14.261 personnes s'étaient rendues à Chaban-Delmas pour assister à la rencontre. Du côté des joueurs, si Diego Rolan a effectué ses débuts contre Lyon - hélas de courte durée du fait d'une blessure -, c'est David Bellion qui peut avoir le sourire puisqu'il a retrouvé contre Valenciennes le chemin des filets en L1 après 3 ans d'abstinence. Les jeunes Maxime Poundjé et André Biyogo Poko (voire même le moins jeune Abdou Traoré) ont aussi affiché de belles dispositions quand Francis Gillot a fait appel à eux pour maintenir la concurrence. Prometteur.... 

Enfin l'infirmerie a été sur-fréquentée lors de ces dernières semaines avec les blessures de Mariano, Henrique, Planus, N'Guémo, Sané, Trémoulinas, Faubert, Saivet, Rolan, Sacko et Diabaté ! Même si Bordeaux est encore en lice sur trois tableaux, la suite de la saison s'annonce bien compliquée et redresser la barre dans ces conditions de sous effectif et de dynamique défavorable ne sera pas chose aisée...