Sertic - Sagnol : c'est quoi le problème ?

Sertic - Sagnol : c'est quoi le problème ?

Publié le - Par - La Rédac.

Mis au placard depuis plusieurs mois maintenant, Grégory Sertic connait-il ses dernières minutes sous le maillot au scapulaire ?

Mais que se passe-t-il avec Grégory Sertic ? Mis au placard depuis depuis plusieurs semaines, le vice-capitaine des Girondins - rappelons-le - disparait peu à peu de la circulation bordelaise. De quoi le voir quitter Bordeaux en fin de saison ?

Promu vice-capitaine

Homme de base du milieu de terrain bordelais en début de saison, Grégory Sertic a rapidement été promu vice-capitaine par Willy Sagnol. Un choix honorifique, pourtant non négligeable car le natif de Brétigny-sur-Orge passait donc devant des joueurs expérimentés comme Cédric Carrasso ou bien encore Jaroslav Plasil sur le plan de la hiérarchie. Fort des performances d'une saison 2013-2014 réussie (11 passes décisives et 3 buts), Grégory Sertic a compilé 20 titularisations cette saison, dont la dernière remontant au... 5 avril et étant même "forcée" en raison d'une forte pénurie de milieux de terrain. Clément Chantôme, Jaroslav Plasil et Wahbi Khazri étaient en effet suspendus pour cette rencontre face à Lens (2-1, 31ème journée) et Sertic n'en avait pas vraiment tiré profit pour briller, comme lors de la fin d'année 2014.

Homme de base soumis à la concurrence

Pourtant appuyé par Willy Sagnol lorsqu'il était utilisé dans le 3-5-2 mis (trop ?) ponctuellement en place par l'entraîneur girondin, Grégory Sertic a été l'un des grands perdants de la mise en place du 4-4-2 en losange qui réussit aux Bordelais depuis plusieurs semaines. Alors que l'arrivée de Clément Chantôme pouvait laisser présager un milieu Sertic - Chantôme - Plasil - Khazri, l'entraîneur bordelais n'a... jamais aligné ce quatuor, pourtant assez séduisant sur le papier, privilégiant plutôt Cédric Yambéré, André Poko voire Lamine Sané et Abdou Traoré au poste de récupérateur/relayeur.

Le fameux coup franc de la dernière seconde contre Reims

On pourrait penser que le mal vient de là, de ce coup franc aux 20 mètres (mal) tiré par Grégory Sertic alors que Wahbi Khazri, spécialiste et tireur désigné pour l'exercice n'attendait que ça. Mais nous verrons dans la suite de cet article que le polyvalent Bordelais était déjà remplaçant depuis quelques matchs. Il l'était d'ailleurs contre Reims (1-1 à Lescure lors de la 27ème journée) et venait de rentrer avant de frapper.

1 titularisation entre la 23ème et la 34ème journée

Suspendu contre Guingamp lors de la 23ème journée, c'est donc à Evian (24ème journée, victoire 1-0 des Bordelais) que Grégory Sertic sortira du onze de départ de Willy Sagnol. Et la série durera jusqu'à un retour face à Lens déjà mentionné (31ème journée), alors qu'entre temps le milieu bordelais sera ignoré par l'entraîneur girondin :

Temps de jeu des milieux bordelais entre la 24ème et la 34ème journée :

Wahbi Khazri : 10 matchs comme titulaire, 1 match de suspension,
Jaroslav Plasil : 9 matchs en tant que titulaire, 1 match de suspension, 1 absence sur blessure,
Clément Chantôme : 8 matchs en titulaire, 3 matches de suspension,
Cédric Yambéré : 6 matchs en titulaire (également en défense centrale), 3 entrées en jeu, 2 absences de la feuille de match,
André Poko : 4 titularisations, 3 entrées,
Abdou Traoré : 3 titularisations, 2 entrées,
Grégory Sertic : 1 titularisation et 3 entrées.

Face à l'importance et aux performances très rarement loupées de Jaroslav Plasil, Clément Chantôme et Wahbi Khazri (qui n'occupe toutefois pas le même poste que Grégory Sertic), le Franco-Croate est donc à la lutte pour cette quatrième place dans le milieu bordelais, avec André Poko, Abdou Traoré et Cédric Yambéré.

Buteur contre Marseille (1-0), ce dernier s'est révélé précieux en "sentinelle" mais reste défenseur central de "formation", même s'il dit préférer jouer en 6 devant la charnière défensive.

André Poko, qui sait saisir sa chance quand l'occasion se présente grâce à des qualités de pressing et de projection est également l'un des concurrents directs de ce milieu bien fourni.


Pas à la fête contre Marseille, Abdou Traoré a été très peu en vue face à Metz ce soir encore sortant d'entrée de jeu de seconde période.

C'est donc de ce dernier que pourrait bien venir le retour prochain de Grégory Sertic dans le onze de départ, si toutefois la concurrence est réellement la vraie et la seule explication de Willy Sagnol vis à vis de son joueur.

"Mon rôle n'est pas de faire plaisir à untel ou untel mais de faire jouer les meilleurs ensemble" avait notamment déclaré Willy Sagnol à propos du fait de ne plus aligner son N°8. Pourtant, le technicien girondin sait bien - en théorie - qu'il a les moyens de changer les choses et de permettre ainsi à Sertic de s'éviter une fin de saison dans l'anonymat et probablement un départ par la petite porte cet été. Pour celui qui est censé être encore le vice-capitaine, nommé d'ailleurs par Sagnol lui-même. le même homme qui semble aujourd'hui l'avoir écarté et ne pas vouloir le réintégrer sans qu'on comprenne vraiment les raisons au vu des prestations de certains titulaires du moment, l'enjeu est important. Et très pour l'équipe aussi.

A noter que hier soir, Grégory Sertic (25 ans, sous contrat jusqu'en juin 2017) a retweeté quelques messages de supporters lui indiquant leur soutien, et dont les propos en commentaires des textes de base n'étaient parfois pas tendres avec son entraîneur et aussi ses coéquipiers/concurrents. Pas forcément l'idéal pour assainir les choses en vue de la fin de saison et de l'avenir... S'il y en a un.

© photo archives guillaume bonnaud - sudouest.fr