Saison Équipe Pro 2019-2020

La première vraie saison du FCGB sous l'ère américaine est un grand enjeu pour le présent et l'avenir du club.

Au lendemain d'une nouvelle saison décevante, les Girondins de Bordeaux vont attaquer leur première rentrée sous les ordres de Paulo Sousa.

La préparation estivale est plus que poussive avec cinq défaites contre le Partizan Belgrade, Wolfsberger AC, Marseille, Galatasaray, le Genoa et une seule victoire lors de la tournée aux États-Unis face à Montpellier.

Lors du mercato, le club au scapulaire frappe un grand coup en arrachant Laurent Koscielny à Arsenal.

Le début en Championnat est tout autre que la préparation estivale : les Girondins l'emportent à Angers (3-1) et font le plein face à des équipes présumées moins fortes comme Dijon (J3), Metz (J5) et Amiens (J7). La recrue surprise, Hwang régale et Bordeaux marque souvent de loin. Face aux grosses écuries, les marine et blanc sont accrocheurs à Lyon (1-1, J4) et battus de peu face à Paris (0-1, J8).

Sur la fin d'année, les hommes de Paulo Sousa, alternent le bon (victoires à Toulouse, contre Nantes et Monaco), le moyen (nuls à Nice et à Reims) et le moins bon (défaites contre Saint-Étienne et à Lille).

En décembre, après une cinglante victoire face à Nîmes (6-0, J16), le FCGB va commencer à basculer et enchaîne les contre-performances : défaites face à Marseille (J17), Strasbourg (J18) et Rennes (J19). Flamboyant contre Nîmes, Josh Maja fait partie des jeunes joueurs utilisés avec parcimonie par Paulo Sousa. Yacine Adli alternera des périodes sur le terrain et sur le banc des remplaçants. Yassine Benrahou filera lui en prêt à Nîmes. Un prêt assorti d'une option d'achat dérisoire (1,5M€).

Le début 2020 ne sera pas meilleur avec une humiliante élimination en Coupe de France à Pau et une défaite à domicile contre Lyon (1-2, J20).

Poussifs dans le jeu, les Girondins n'y arrivent plus et voit leur saison être stoppée en raison du Covid-19 après une série de quatre matches sans victoire.

Terminée à une 12e place, la saison sera une nouvelle fois à oublier sur le plan sportif.

Hélas, cet exercice 2019-20, aura surtout fait parler de lui en coulisses. La gestion financière de GACP est un désastre. Les masques tombent et Hugo Varela puis Joe DaGrosa et GACP sont écartés peu à peu. King Street prend les rênes du club. Un déficit à venir estimé entre 50 et 60M€ s'annonce en vue de la saison prochaine.

Le fait le plus marquant restera la guerre entre le groupe de supporters des Ultramarines et la direction des Girondins. Le mouvement "King Street Out" prend de l'ampleur. Face aux faits révélés par les Ultras, dont les fameux Girondins Leaks, le mouvement est rejoint par différents médias et anciens joueurs. Certains comme Ludovic Obraniak, Bixente Lizarazu ou encore Christophe Dugarry prennent aussi la parole dans les médias.

Les affaires Khacef et Klidjé sont aussi exposées. Pointé du doigt, Souleymane Cissé présentera quelques temps plus tard sa démission au poste de Directeur du centre de formation. À l'aube du mois de juin, des premières rumeurs évoquent une démission du très controversé Antony Thiodet.

En parrallèle, Bordeaux offre plusieurs contrats professionnels à ses jeunes du Centre de formation et prépare son passage devant la DNCG courant juillet.