Benoît Costil parle de sa dure adaptation au FCGB et défend Jérémy Toulalan sur son choix de résilier

Benoît Costil parle de sa dure adaptation au FCGB et défend Jérémy Toulalan sur son choix de résilier

Le - Interview - Par

Encore dans son entretien accordé à L'Équipe, le gardien bordelais Benoît Costil a eu un mot sur ses premiers mois très délicats aux Girondins, où il n'a pas vraiment senti un contexte sain autour de lui, après 8 ans où Cédric Carrasso était le titulaire dans les buts. Maintenant que l'ancien rennais a (re)trouvé son niveau attendu et que Bordeaux retrouve des résultats plus corrects, cela semble oublié. Mais le N°1 et capitaine actuel des Marine et Blanc l'a mal vécu.


"Que ce soit à Sedan, Vannes ou Rennes, j’ai toujours respecté mes prédécesseurs. Il y a eu des gens qui méritent d’être respectés et je trouve ça bien que le club leur soit reconnaissant. Mais dans mon cas, je n’ai pas eu le sentiment que c’était sain. Quand j’arrive, dans le regard des gens, au stade, c’est bizarre. Je sens que ce n’est pas clair, qu’il y a un hic. Je pense que tout le monde n’était pas très content que Benoît Costil ou un autre soit le gardien de Bordeaux."


https://www.girondins33.com/storage/breves/1515170488_breve.jpg

girondins.com (FCGB / D. Le Lann)


Dans cette même interview, Costil évoque également le départ de Jérémy Toulalan (résiliation de contrat à l'amiable, à sa demande), qui a quitté le FCGB en même temps que l'ancien coach, Jocelyn Gourvennec, a été renvoyé (avec son staff).


"Pour avoir passé beaucoup de temps avec lui, je connais les raisons de son départ et je ne peux que les respecter. Je peux comprendre qu’il puisse passer pour un lâche aux yeux de certaines personnes. Moi, je sais que ce n’en est pas un. C’est un homme fantastique."


Benoît Costil parle de sa dure adaptation au FCGB et défend Jérémy Toulalan sur son choix de résilier

Contenu sponsorisé

En continu